> Tech > Historique

Historique

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

La première fois que j'ai entendu parler du référentiel de Microsoft c'était à  une réunion d'information sur la stratégie OLE (Object Linking and Embedding) en mai 1995. Lors de cette réunion, Texas Instrument et Microsoft se sont partagé la scène pour décrire une stratégie en faveur d'un référentiel de composants

qui
aiderait les développeurs à  développer des applications.

Mes notes parlent du référentiel comme réponse à  l’anarchie des composants et
expliquent la stratégie de Microsoft d’aller vers des composants coopératifs.Un
an et demi plus tard, en décembre 1996, j’ai à  nouveau entendu parler du référentiel
Microsoft, lors de la sortie du SDK de Microsoft Repository 1.0. Microsoft a ensuite
sorti la première version du produit en mars 1997 comme add-on de Visual Basic.
Le référentiel n’a pas connu un succès instantané et Microsoft a reconnu l’avoir
conçu principalement pour les ISV, non pour les développeurs.
Lorsque Texas Instrument a vendu sa division logiciels en juillet 1997, Microsoft
a passé des accords avec PLATINUM Technology (http://www.platinum.com),
faisant de la société son nouveau partenaire pour concevoir le type de référentiel
autonome haut de gamme que peuvent s’offrir les 500 plus grandes entreprises mondiales.
Platinum Technology était un bon choix, puisque c’est l’un des éditeurs leaders
du référentiel d’entreprise. (L’autre est Viasoft, l’éditeur du référentiel Rochade
http://www.viasoft.com/rochade).
Platinum vend ses propres référentiels, Repository/MVS pour les mainframes et
Repository/OEE (Open Enterprise Edition) pour UNIX, mais il porte Microsoft Repository
sur les plates-formes autres que Windows et sur les bases de données NT autres
que SQL Server.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010