> Tech > HP accuse les dirigeants d’Autonomy de l’avoir escroqué

HP accuse les dirigeants d’Autonomy de l’avoir escroqué

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 22 novembre 2012
email

Les choses ne s’arrangent pas pour HP.

HP accuse les dirigeants d’Autonomy de l’avoir escroqué

Des investigations internes menées par la société auraient révélé des irrégularités dans les comptes présentés par l’éditeur britannique Autonomy avant son rachat en 2011 pour plus de 11 milliards de dollars. C’est ce qu’a déclaré l’entreprise de Meg Whitman à l’occasion de la présentation de son bilan financier pour l’année 2012. Suite à cela, c’est donc une impressionnante dépréciation d’actifs de 8,8 milliards de dollars, dont 5 milliards directement dus à Autonomy, qui a été annoncée dans les résultats du quatrième trimestre.

« Certains anciens membres de l’équipe de direction ont utilisé des irrégularités comptables, des déclarations mensongères et des non-divulgation de documents pour gonfler les indicateurs financiers de la compagnie avant son acquisition par HP », a indiqué le fabricant de PC qui s’est dit « extrêmement déçu » par ces découvertes.

L’investigation a été lancée après le départ du fondateur d’Autonomy Mike Lynch, lorsqu’un de ses anciens collaborateurs a attiré l’attention d’HP sur certains points commerciaux et comptables qu’il jugeait « discutables ». Une fois ces éléments vérifiés, HP a réalisé que le montant du rachat avait été nettement surévalué, ce que de nombreux analystes avaient déjà fait remarquer l’année dernière.

Interrogé par le Wall Street Journal, Mike Lynch a réfuté les accusations d’HP, rappelle que le cabinet Deloitte a réalisé des audits trimestriels des comptes de la société pendant les 10 ans durant laquelle la société a été cotée en bourse et met en cause la gestion catastrophique par HP de l’intégration d’Autonomy. De son côté, le cabinet Deloitte assure n’avoir eu connaissance d’aucune des irrégularités dénoncées par HP.

L’affaire va désormais être portée devant la SEC (Securities and Exchange Commission), autorité de contrôle des marchés financiers aux Etats-Unis, et l’Office britannique de répression des fraudes graves.

Photo : Myke Lynch lors de la conférence HP GPC en février 2012.

Téléchargez gratuitement cette ressource

5 clés de supervision Microsoft Azure

5 clés de supervision Microsoft Azure

Au fur et à mesure que le développement logiciel évolue vers une approche cloud native utilisant des microservices, des conteneurs et une infrastructure cloud définie par logiciel (SDI), le choix d’une bonne plate-forme de surveillance est indispensable pour tirer tous les bénéfices d’une plate-forme Cloud Optimisée. Découvrez les 5 clés essentielles dans ce guide.

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 22 novembre 2012