> Mobilité > HP : « Sur Lync, c’est l’entreprise qui est en retard, pas l’utilisateur »

HP : « Sur Lync, c’est l’entreprise qui est en retard, pas l’utilisateur »

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 15 avril 2013
email

Microsoft vient de lancer la version 2013 de sa solution de communication unifiée.

HP : « Sur Lync, c’est l’entreprise qui est en retard, pas l’utilisateur »

Son partenaire HP en est, à la fois, un des principaux intégrateurs et également un des plus importants utilisateurs. Frédéric Fourdrinier, Responsable Infrastructure Client et Consultant Réseau pour la division Technology Services de la société californienne, dresse un état des lieux de son activité.

iTPro.fr : Quelle est la valeur ajoutée de HP dans un déploiement de Microsoft Lync ?

Frédéric Fourdrinier : Tout d’abord, nous utilisons Lync en interne et bénéficions donc de notre propre retour d’expérience. Avec nos différentes divisions, serveur, stockage, réseau ou encore PC, nous devons gérer une pluralité de métiers et d’organisations. Nous avons donc déjà déployé 150 000 positions Lync voix et vidéo et le processus va se poursuivre jusqu’à la fin de l’année pour atteindre près de 400 000 postes. Notre expérience est unique et nous pouvons la mettre à disposition de nos clients. Nous avons créé des produits et des services associés à cette solution. Récemment, nous avons annoncé par exemple un module de communication Lync qui sera disponible en mars 2013. Nous avons par ailleurs deux valeurs qui nous différencient. Tout d’abord nous avons obtenu la certification Support partenaire car nous savons prendre en charge l’infrastructure de téléphonie complète et pas seulement de l’installation de Lync. Ensuite, nous sommes parmi les seuls à avoir une présence mondiale qui nous permet d’assurer des déploiements à l’international.

Quelle est la fonctionnalité qui attire le plus les entreprises ?

Migrer de la téléphonie pour de la téléphonie n’a pas de sens. La valeur de la solution vient vraiment de la complémentarité voix et vidéo. Dans ce cas, le principal problème dans les entreprises est surtout organisationnel. Les personnes en charge du réseau ne sont pas mêmes que ceux qui gèrent le  poste de travail ou le datacenter. La partie téléphonie ne dépend pas non plus de la même équipe que l’IT. C’est donc parfois difficile de faire travailler tout le monde ensemble.

Quelle est la part des solutions cloud dans les projets réalisés par HP ?

Depuis le 1er décembre, nous proposons une offre Lync hébergée. Cette offre « Unified Communication as a Service » est basée sur un datacenter par plaque géographique. Mais nous avons peu de demande de cette nature pour le moment. Sur la trentaine de projets d’implémentation signés durant l’année fiscale 2012, trois était en mode UCaaS.

(((IMG6022)))
Frédéric Fourdrinier, Responsable Infrastructure Client et Consultant Réseau
pour la division Technology Services de HP.

Quel ROI peut-on attendre de l’implémentation de Lync ?

Le ROI n’est pas toujours simple à mesurer. L’investissement va être réalisé sur le budget de l’équipe IT mais les bénéfices seront pour les métiers. Sur la partie informatique, il n’y a donc pas toujours de retour sur investissement. En revanche, côté business, les bénéfices seront à la fois financiers avec la diminution des coûts de déplacement mais aussi sur la productivité. Une messagerie instantanée fait gagner en moyenne 15 minutes de temps de travail par jour pour un salarié.

La solution Lync séduit-elle également les PME ?

Nous avons déployé 70 000 licences chez un grand éditeur mondial mais il y a aussi de petites structures qui s’équipent. Pour ces entreprises de taille moyenne, nous avons une offre spécifique nommée AppSystem for Lync. Nous amenons chez le client un rack prêt à l’emploi avec tous les composants et les licences Lync. Cela peut couvrir les besoins jusqu’à 3 500 utilisateurs et nous sommes capable de mettre en place une première implémentation en seulement quelques semaines.

Constatez-vous une bonne adoption de la part des utilisateurs ?

L’adoption est effectivement une des craintes de nos clients mais il faut bien comprendre qu’aujourd’hui, c’est l’entreprise qui est en retard, pas l’utilisateur. L’entreprise est déjà sous pression avec le phénomène BYOD donc ce n’est pas l’utilisateur qui freine mais plutôt la société qui n’est pas toujours adaptée. Lync amène de nouveaux usages en termes de collaboration mais ce n’est pas non plus une révolution. Si on accompagne bien les gens, il n’y a pas de problème.

Que va apporter Lync 2013 ?

Parmi les nouvelles fonctionnalités de Lync 2013, je retiendrais notamment le support du VDI (Virtual Desktop Infrastructure, ndlr). Cela va permettre de bénéficier des avantages de la communication unifiée sur des postes dépourvus d’intelligence. C’est une des valeurs qui va créer de nouveaux scénarios et de nouvelles opportunités.

Téléchargez gratuitement cette ressource

5 clés de supervision Multi Cloud

5 clés de supervision Multi Cloud

A l’heure du Software Defined Everything (SDx) la conception et l’exploitation de logiciels sont plus complexes que jamais, ce nouvel eBook décrit les éléments clés à prendre en compte lors de la transition vers les technologies, les plates-formes et les éléments logiciels modernes afin de tirer tout le potentiel des solutions Multi cloud d'entreprise.

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 15 avril 2013