> Tech > HP revendique 70 % de parts de marché dans le cloud en France

HP revendique 70 % de parts de marché dans le cloud en France

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 14 janvier 2014
email

2013 a été une bonne année pour HP.

HP revendique 70 % de parts de marché dans le cloud en France

L’entreprise américaine a clôturé son dernier exercice par un chiffre d’affaires de 112,3 milliards de dollars et a réduit sa dette à 5,5 milliards de dollars. « HP est le numéro un mondial du système d’information et compte bien le rester », souligne Gérald Karsenti, PDG de HP en France. La division française du groupe a beaucoup participé à ces bons résultats puisque Meg Whitman, CEO de la société, a indiqué récemment que la France avait intégré le top 5 des pays les plus performants.

Ces chiffres ouvrent la porte à de nouvelles acquisitions, notamment dans le domaine du logiciel et du cloud. Le software ne pèse aujourd’hui que 3 % du chiffre d’affaires mais représente « un des éléments les plus stratégique, au cœur de l’entreprise », insiste Gérald Karsenti. Dans le cloud, HP affirme détenir 70 % de parts de marché dans l’hexagone. « Depuis 4 ans, nous avons bâti 32 infrastructures cloud sur la quarantaine qui ont été construites en France jusqu’à maintenant », explique Jean-Marc Defaut, Directeur Cloud Computing France. La Société Générale, SFR, Numergy, GFI ou encore Kheops ont notamment fait appel à HP.

La société compte sur ses partenaires pour faire évoluer encore davantage son CA. Environ 80 % des ventes dans les entreprises sont effectuées via un partenaire. L’entreprise souhaite également renforcer sa position sur le segment PME/PMI. Les équipes commerciales en région ont été doublées en 2013 afin d’adresser un plus large volume d’entreprises partout en France. HP veut également s’impliquer plus dans l’aide aux start-up. Un incubateur devrait être créé pour venir en aide aux jeunes pousses.

Un marché de 40 milliards de dollars

Pour 2014, HP ne change pas fondamentalement sa stratégie. Le marché IT français représente une opportunité de 40 milliards de dollars et croît d’environ un milliard par an. Pour le conquérir,  la société californienne a toujours misé sur un portefeuille de solutions couvrant l’intégralité du système d’information : serveurs, stockage, réseaux, postes de travail,… « Notre offre va du datacenter à l’utilisateur avec le réseau entre les deux », résume le PDG.

(((IMG6503)))
Les serveurs HP Moonshot tiennent dans la main.

Côté datacenter, HP met en avant sa nouvelle architecture Moonshot, présenté en avril dernier. « Nous proposons l’équivalent d’un datacenter français moyen dans un rack », poursuit-il. Une armoire peut, en effet, contenir jusqu’à 1 800 micro-serveurs Moonshot, réduisant considérablement l’espace nécessaire à leur installation et la consommation énergétique.

Concernant le marché de la mobilité et du smartphone, le dirigeant admet « ne pas encore bien savoir ce qu’il va se passer ». « Si on sait faire une tablette, on sait faire un smartphone ou une phablette », note néanmoins Gérald Karsenti. Selon les rumeurs qui courent actuellement sur le web, HP pourrait dévoiler dans les prochains jours un smartphone 5,5 pouces sous Android.

Téléchargez gratuitement cette ressource

5 clés de supervision Microsoft Azure

5 clés de supervision Microsoft Azure

Au fur et à mesure que le développement logiciel évolue vers une approche cloud native utilisant des microservices, des conteneurs et une infrastructure cloud définie par logiciel (SDI), le choix d’une bonne plate-forme de surveillance est indispensable pour tirer tous les bénéfices d’une plate-forme Cloud Optimisée. Découvrez les 5 clés essentielles dans ce guide.

Tech - Par Guillaume Rameaux - Publié le 14 janvier 2014