> Tech > IBM et la virtualisation : mythes et réalité

IBM et la virtualisation : mythes et réalité

Tech - Par Fabrice Joubaire - Publié le 22 juillet 2011
email

Nombreuses sont les personnes qui, aujourd’hui encore, parlent d’AS/400 lorsqu’elles abordent le sujet du serveur midrange d’IBM. Pourtant, ce dernier n’existe officiellement plus depuis 2000, il a d’abord été remplacé par le iSeries puis par le System i5 en 2004.

En 2008, IBM a initié une convergence des serveurs System i (ex AS/400) et System p (ex RS/6000) afin de rationaliser sa gamme. Cette unification des serveurs midrange a produit une nouvelle gamme : les Power Systems.



Ce dossier est issu de notre magazine System iNews (05/09). Pour consulter les schémas et illustrations associés, rendez-vous dans le club abonnés.

IBM et la virtualisation : mythes et réalité

Désormais, on parle donc de Power Systems plutôt que d’AS/400, de RS/6000, de iSeries, de pSeries, de System i ou de System p. Ce nouveau serveur constitue une plateforme unique pouvant héberger différents systèmes d’exploitation.

Le système d’exploitation IBM i est le digne successeur de l’OS/400, qui avait été renommé i5/OS en V5R3. Désormais, son nom officiel est « IBM i operating system » ou tout simplement « i » pour les intimes.

Si au premier abord, il ne semble pas y avoir de changements majeurs dans le système d’exploitation de Rochester, ce n’est qu’une impression. En fait, IBM i contient, comme à son habitude, un grand nombre de nouvelles fonctionnalités, mais cette fois, IBM a mit le focus sur la virtualisation.

La virtualisation n’est pas une nouveauté chez IBM, les premiers travaux datent de 1967, avec une implémentation sur l’AS/400 depuis le milieu des années 90, avec tout d’abord la virtualisation des environnements Windows et OS/2 sous forme de serveurs intégrés, puis avec l’apparition du partitionnement logique (LPAR).

Au fur et à mesure des versions, de nouvelles fonctions de virtualisation sont venues enrichir la plateforme :

– intégration d’un hyperviseur
– virtualisation du processeur et de la mémoire
– virtualisation des cartes PCI (Peripheral Component Interconnect)
– virtualisation des environnements Linux POWER sous i5/OS
– virtualisation des environnements AIX sous i5/OS
– support des environnements Linux x86 et VMWare sous i5/OS
– intégration de l’espace de stockage sur des baies de disque SAN (ESS800, DS6800 et DS8x00)
– cartes réseaux et fonctions TCP/IP virtuelles
– lecteurs de CD/DVD et bandes virtuelles
– …

Toutes ces fonctions, largement utilisées depuis de nombreuses années sur la plateforme System i, contribuent d’une part à l’amélioration des performances et de la disponibilité des serveurs et d’autre part à la réduction des coûts des environnements. Il n’en reste pas moins qu’IBM ne les a pas mises en valeur et que, jusqu’à présent, personne n’était capable de donner un nom au système de virtualisation d’IBM pour la simple et bonne raison qu’il n’en avait pas !

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide PME : 5 leviers pour accélérer votre développement

Guide PME : 5 leviers pour accélérer votre développement

Grandir, se développer et piloter la croissance sont des enjeux majeurs pour les PME qui doivent sécuriser le quotidien pour s’engager vers demain. Découvrez, dans ce Guide infographique, les différents leviers qui vous permettront de consolider durablement votre développement.

Tech - Par Fabrice Joubaire - Publié le 22 juillet 2011