> Tech > Impression « survitaminée » de l’adoption des programmes

Impression « survitaminée » de l’adoption des programmes

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Donc, le problème numéro un de la commande DSPPGMADP est qu’elle ne présente qu’un USERID pour chaque exécution de la commande. Or, il existe souvent des dizaines de puissants profils utilisateur sur un système. Il faut donc la liste de chaque USERID puissant, puis il vous faudra exécuter la commande

DSPPGMADPpour chacun d’eux.

Voici le format de la commande DSPPGMADP d’IBM:

DSPPGMADP USRPRF(QSECOFR) OUTPUT(*PRINT)

La figure 1 montre un fragment de rapport fourni par la commande DSPPGMADP d’IBM. Pour combler les lacunes de DSPPGMADP, Carsten Flensburg a écrit la commande CL PRTPGMADPS.

Elle fournit plus d’informations que la commande DSPPGMADP d’IBM et, au lieu de sélectionner un USERID comme objet du rapport, vous sélectionnez les autorités spéciales que vous recherchez, comme *ALLOBJ ou *SECADM. Cette méthode permet donc de trouver efficacement tous les programmes et programmes de service qui adoptent les autorités spéciales indiquées. Voici un exemple d’exécution de la commande:

PRTPGMADPS PGMLIB(*ALL)
SPCAUT(*ALLOBJ *SECADM)
ORDER(*LIBOBJ) SYSOBJ(*YES)
JOBD(*USRPRF) OUTQ(*CURRENT

Cette commande recherche dans toutes les bibliothèques du système les programmes et les programmes de service qui adoptent l’autorité spéciale *ALLOBJ et *SECADM.

La liste est ordonnée par bibliothèque et par nom d’objet dans la bibliothèque. Les objets créés par IBM sont inclus dans le rapport. Si la commande est exécutée de manière interactive, elle soumet un job batch déterminé par les valeurs des paramètres JOBD et OUTQ. La figure montre l’invite de commande PRTPGMADPS.

La figure 3 explique les paramètres principaux de la commande PRTPGMADPS. Le paramètre SYSOBJ permet de filtrer les objets du rapport créés par l’USERID *IBM, qui est utilisé sur de nombreux objets fournis par IBM QSYS. Si vous spécifiez *NO, les objets créés par *IBM sont exclus du rapport.

Le paramètre JOBD permet de diriger le job soumis de manière à ce qu’il utilise une description de job particulière et le paramètre OUTQ vous permet d’indiquer la file d’attente de sortie vers laquelle sera dirigé le rapport.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010