> Tech > Industrialiser le VHD Boot avec WDS

Industrialiser le VHD Boot avec WDS

Tech - Par iTPro - Publié le 09 novembre 2010
email

La technologie permettant rapidement de déployer des images Windows à vos clients physiques est toujours le serveur WDS (Windows Deployment Services), anciennement RIS. Windows Server 2008 R2 a apporté plusieurs améliorations au serveur WDS qui ne sont pas négligeables dont le support d’IPv6, la gestion des drivers en natif

Industrialiser le VHD Boot avec WDS

via la console WDS (comme ce que fait MDT depuis longtemps, il n’y a donc plus besoin d’ajouter des drivers dans WinPE avec PEIMG ou DISM), le support des clients 64 bits EFI (Extensible Firmware Interface), le multicast qui a été sérieusement retravaillé et le support des VHD, ce qui nous permettra d’industrialiser le VHD Boot.

Comment WDS est capable de déployer des images VHD par rapport à ce qu’il sait faire avec les images WIM ? Tout simplement de la même façon sauf qu’il va falloir utiliser son utilitaire en invite de commandes WDSUTIL. Assurez-vous que votre WDS est configuré et que vous avez au moins 1 image de démarrage (le fichier Boot.wim du DVD de Windows 7 est adéquate). Il faut maintenant importer votre image VHD dans WDS. Cette image doit être soit un Windows 7 Enterprise, soit un Windows 7 Ultimate, soit un Windows Server 2008 R2. Le fichier VHD peut être de type fixe, dynamique ou différentiel. Les différents types de disques supportés nous laissent imaginer les nombreux scénarios que l’on pourrait mettre en place dans une entreprise.

Enfin assurez-vous que cette image ne contient qu’un seul OS et qu’une seule partition qui n’est pas partitionnée en GPT (GUID Partition Table). Il faut créer un groupe d’images. Pour cela vous pouvez utiliser la console WDS ou sinon utiliser WDSUTIL de la manière suivante : WDSUTIL /Add-ImageGroup /ImageGroup: "Images Windows 7".

Ensuite, nous pouvons ajouter notre image VHD mais nous ne pouvons le faire qu’avec
WDSUTIL. La syntaxe est la suivante : WDSUTIL /AddImage/ImageFile:"X:\ImagesVHD\Windows7.vhd" /Server:WDSR2/ImageType:"Images Windows 7". Il faut répéter cette opération pour chaque image VHD que vous souhaitez ajouter. Ensuite, il est possible de lister les images dans la console WDS mais il y a une certaine latence avant de les voir affichés.

Le nom de l’image par défaut est en fait le SKU de l’OS et WDS l’utilise comme nom par défaut pour notre image. Il faudra donc renommer le nom de l’image, soit par la console WDS, soit par WDSUTIl car si vous déployez 2 images Windows 7 Entreprise, elles auront le même nom, ce qui peut être difficile pour identifier l’image que l’on veut déployer. Il est plus pratique de modifier son nom et de compléter également sa description par la console WDS.

A ce moment précis nous pouvons déployer nos images VHD qui sont sysprépées. L’installation ne sera pas entièrement automatisée mais il est possible de le faire comme lors d’un déploiement WIM avec un fichier de réponse. L’intérêt ici n’est pas de vous décrire un fichier de réponse mais bien de vous montrer que WDS intègre pleinement ou du moins presque, le support des fichiers VHD. Vous pourrez donc par exemple faire du multicast VHD. Si vous comptez faire du multiboot avec WDS et des images VHD, automatisé ou non, il faudra faire attention à bien sélectionner la partition physique pour l’installation de l’OS.

Il y a plusieurs choses qu’il est nécessaire de comprendre avec le déploiement VHD Boot par WDS. Lorsqu’un déploiement « VHD Boot » est effectué avec WDS, celui-ci va créer une hiérarchie de dossiers sur la partition qui représente le disque physique. Chaque image VHD déployée sera placée dans un dossier 00x en fonction du passif. L’écran en figure 5 montre que j’ai déployé 2 images, un Windows 7 et un 2008 R2. Dans chacun de ces dossiers il y aura un fichier VHD. Le fichier VHD actuellement utilisé sera en lecture seule. Voir figure 5. Il faut noter qu’il est possible avec MDT (Microsoft Deployment Toolkit) 2010 de configurer les séquences de tâches afin qu’il déploie le nouvel OS dans un fichier VHD mais il n’est pas capable d’importer directement les images
VHD sysprépées provenant de WDS car il ne connaît pour l’instant que les images WIM. Les fans de MDT espèrent réellement voir cette fonctionnalité dans une prochaine mise à jour de cet outil !

Enfin, il existe 2 outils tiers qu’il est intéressant de connaître dans ce nouveau monde de déploiement et de virtualisation, Disk2vhd 1.0 et WIM2VHD. Disk2vhd est un des nouveaux outils de la suite Sysinternals développé par le célèbre Mark Russinovich et Bryce Cogswell. Il permet de créer un fichier VHD à partir d’un disque physique afin de l’utiliser dans Virtual PC, Hyper-V ou encore en VHD Boot s’il s’agit d’un Windows 7 ou 2008 R2. C’est un outil simple à utiliser. Cet outil est puissant car, comparé aux outils équivalents, il fonctionne pendant que le système est en cours d’utilisation. Vous pouvez même l’utiliser avec Windows XP SP2 et 2003 Server SP1. Le fichier VHD pourra être utilisé directement après sa création dans Virtual PC ou Hyper-V. C’est magique non ?

Enfin il y a l’outil WIM2VHD disponible sur MSDN Code Gallery (http://code.msdn.microsoft.com/wim2vhd) qui permet de convertir un fichier WIM en fichier VHD. Le fichier VHD pourra comme avec Disk2vhd être utilisé dans Virtual PC, Hyper-V ou en VHD Boot.

Conclusion

Le Boot VHD permet aux administrateurs systèmes de déployer et maintenir les OS clients ou serveurs d’une autre manière. Il faut donc mettre de côté les acquis et changer sa façon de voir le déploiement afin de s’approprier correctement la technologie. Enfin, nous avons vu qu’avec WDS il est possible d’industrialiser cette méthode. Les scénarios d’usage sont nombreux et cela sans même commencer à jouer avec les disques différentiels. Bon déploiement.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Tech - Par iTPro - Publié le 09 novembre 2010