> Tech > Installation et configuration

Installation et configuration

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

L'installation de Terminal Server ressemble à  celle de Windows NT Server 4.0 standard. Le CD-ROM comprend une option pour mettre à  jour une installation NT Server existante vers Terminal Server. Par défaut Terminal Server s'installe comme serveur membre, non comme contrôleur de domaine.
Cette option par défaut présente l'intérêt

d’éviter que les authentifications
des utilisateurs ne surchargent le système Terminal Server qui doit prendre en
charge les requêtes des terminaux clients. Si vous savez installer NT, l’installation
de Terminal Server c’est du gâteau.

Si vous savez installer NT, l’installation de Terminal Server c’est du gâteau

Une fois Terminal Server installé, j’étais prêt à  jouer avec l’OS. J’ai déployé
l’outil de création de clients de Terminal Server afin d’installer le client Terminal
Server sur les postes de travail de mon réseau.

Il est possible de créer une disquette d’installation de client sur un système
Terminal Server, puis d’installer le client Terminal Server sur les postes de
travail des utilisateurs à  partir de la disquette d’installation.

Une deuxième possibilité consiste à  placer le logiciel d’installation sur une
unité partagée. Le logiciel client de Terminal Server réside dans le répertoire
\%systemroot%\system32\clients\tsclient\win32\disks\disk1. Si ce répertoire est
un répertoire partagé, les utilisateurs dotés des permissions appropriées (y compris
les membres du groupe Utilisateurs du domaine) pourront se connecter au partage
et exécuter le programme d’installation des clients Terminal Server.Une fois les
fichiers distribués aux clients Terminal Server, il est simple de configurer le
logiciel client pour trouver le système Terminal Server. (à” miracle ! Il n’est
pas nécessaire de rebooter les stations de travail après l’installation du client
Terminal Server).
La seule partie de la configuration des clients qui prête à  confusion est un écran
concernant la licence avertissant qu’il faut avoir une licence NT Workstation
pour exécuter le client Terminal Server. Microsoft a créé cette fenêtre avant
de modifier les règles des licences de Terminal Server.
Or depuis peu, Microsoft propose trois sortes de licences d’accès client (CAL)
Terminal Server : une licence pour les connexions de bureau à  un système Terminal
Server, une licence IC (Internet Connector) pour les connexions Internet anonymes,
et une licence de télétravail pour permettre aux utilisateurs possédant une CAL
Terminal Server de se connecter à  un système Terminal Server via RAS.Le moyen
le plus simple de démarrer une session Terminal Server est d’ouvrir le logiciel
client et de choisir le serveur auquel on veut se connecter.
Si vous ne voyez pas votre serveur dans la liste des systèmes Terminal Server
disponibles du client, vous pouvez taper l’adresse IP ou le nom du serveur dans
la liste déroulante pour vous connecter.
On peut aussi démarrer une session Terminal Server en créant une connexion personnalisée
dans le Gestionnaire de connexion client sur un client Terminal Server. Cette
option donne davantage de contrôle sur les paramètres de la session et crée une
icône de connexion dans le groupe de programmes du client Terminal Server et dans
le Gestionnaire de connexion client. On peut même créer deux entrées Gestionnaire
de connexion client vers un serveur, pour utiliser différents paramètres de connexion
pour différentes sessions Terminal Server sur le même serveur. On peut configurer
des logons d’utilisateurs automatiques dans le Gestionnaire de connexion client
ou bien permettre aux utilisateurs d’ouvrir une session chaque fois qu’ils se
connectent à  un système Terminal Server.
Les utilisateurs doivent ouvrir une session pour chaque session Terminal Server
qu’ils ouvrent, qu’ils soient ou pas déjà  connectés à  leur domaine ou groupe de
travail NT.

Terminal Server s’accompagne de deux outils permettant d’administrer les sessions
de votre réseau

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010