> Tech > Intelligent Message Filter de Microsoft

Intelligent Message Filter de Microsoft

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Pascal Creusot - Mis en ligne le 30/11/2005 - Publié en Octobre 2004

Intelligent Message Filter (IMF) de Microsoft est un composant logiciel pour les serveurs Exchange 2003, et qui est destiné à  améliorer la chaîne de traitement des messages commerciaux non sollicité, messages plus communément nommé SPAM. Ce produit est donc complémentaire à  la gestion des messages indésirables qui a été intégrée dans les améliorations apportées au niveau du service SMTP d'Exchange 2003 et aussi au niveau du client de messagerie Outlook 2003. Le module Intelligent Message Filter (IMF) utilise la technologie SmartScreen qui a été développée et déposée par les laboratoires de recherche de l'éditeur de Redmond. Le but premier d'un outil anti-spam est de pouvoir faire, dans la mesure du possible, la distinction entre les messages légitimes et les messages commerciaux non sollicités. On trouve souvent dans la littérature américaine le terme de UCE (Unsolicited commercial email) pour désigner ces messages indésirables. Avant de voir comment installer et comment tirer parti de ce produit, il convient de définir le ou les serveurs qui hébergeront ce composant au sein de l'architecture de messagerie.

Pour être efficace un outil anti-spam doit impérativement être placé sur le flux entrant
des messages en provenance d’Internet. Dans le cas d’une structure qui dispose
d’une passerelle Internet sur un serveur Exchange (ou si le serveur Exchange
de boîtes aux lettres est unique au sein de l’entreprise), IMF pourra alors être placé
sur le serveur Exchange chargé de la fonction de passerelle avec Internet. Dans le
cas de l’utilisation d’une passerelle SMTP avec Internet qui ne serait pas un serveur
Exchange, il faut alors placer le service IMF (Intelligent Message Filter) sur un serveur
qui exécute Exchange, comme par exemple les serveurs tête de pont (bridghead) de l’organisation Exchange. En effet, l’ensemble du
trafic en provenance d’Internet passe par ces serveurs et il
sera alors analysé et pourra donc être filtré. Il n’est en effet
pas nécessaire, et en aucun cas obligatoire, d’installer le composant
Intelligent Message Filtering sur les serveurs qui
contiennent les boîtes aux lettres. Il faut juste s’assurer que
la totalité des messages en provenance de l’extérieur, et
même dans certains cas de l’ensemble des filiales ou de l’entreprise,
passent par un serveur Exchange sur lequel IMF est
installé. L’utilisation de serveurs frontaux, uniquement dédiés
à  la communication avec les autres domaines de messagerie,
est fortement conseillée afin de ne pas surcharger le
serveur en charge de la gestion des boîtes aux lettres. Le ou
les serveurs frontaux ont alors comme
mission de trier les messages avec différents
outils (anti-spam, anti-virus…) avant
de les transmettre aux serveurs de Bals.
Ce tri doit éliminer les messages inexploitables
ou dangereux, mais en cas de
doute, il ne faut pas éliminer les documents,
mais au moins les mettre en quarantaine.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010