> Tech > Interopérabilité, mobilité, cloud : Uniformisation des scénarios

Interopérabilité, mobilité, cloud : Uniformisation des scénarios

Tech - Par iTPro - Publié le 18 juin 2013
email

Historiquement et nativement, Configuration Manager ne permettait pas la prise en charge d’ordinateurs provenant de socles autres que Windows.

Interopérabilité, mobilité, cloud : Uniformisation des scénarios

De plus, Configuration Manager prenait également en charge de manière limitée les périphériques dits anciennement « exotiques » comme les téléphones mobiles et autres tablettes. Cette gestion était réalisable dans certains cas à travers des connecteurs tiers ou via d’autres produits payants. Mais ces scénarios perdaient rapidement de leurs intérêts car cela impliquait généralement des coûts supplémentaires : achats de licences, ajout d’infrastructures pour assurer cette gestion, double administration et double maintenance pour les exploitants…

Pour répondre à ces besoins qui sont aujourd’hui plus que d’actualité, Configuration Manager s’ouvre à d’autres plateformes non Windows et à la gestion avancée des périphériques mobiles, sans refonte complète de l’infrastructure, ni achats conséquents supplémentaires.

L’interopérabilité via la prise en charge de plateformes Linux/Unix et MAC OS

À travers le SP1 de Configuration Manager, il sera possible de déployer des agents Configuration Manager sur un ensemble de plateforme non Windows. Cela se traduit par la possibilité de gérer certaines plateformes MAC OS et Linux/Unix depuis la même console d’administration SCCM et par la même infrastructure de management. À la date d’aujourd’hui, plus de 20 plateformes Linux/Unix sont prises en charge selon plusieurs distributions : AIX, HP-UX, Red Hat Enterprise Linux, Solaris et SUSE Linux Enterprise Server.

Configuration Manger propose et assure les fonctionnalités suivantes pour ces plateformes non Windows : Découverte automatique des ordinateurs MAC OS, inventaires et rapports variés, télédistribution de logiciel et de correctifs, contrôle de configuration pour les ordinateurs MAC OS, déploiement et gestion de l’antivirus pour les ordinateurs MAC OS…

La gestion des périphériques mobiles via le cloud

Actuellement et comme pour les serveurs Linux/Unix, les entreprises possèdent au minimum deux solutions différentes pour gérer leurs postes de travail et les périphériques mobiles (Windows ou non). De plus, il est rare de trouver des entreprises proposant une solution de management de périphériques mobiles de bout en bout : depuis le(s) réseau(x) interne(s) jusqu’au(x) réseau(x) externe(s) de l’entreprise et inversement. Par définition, cela implique au minimum une double infrastructure de management, avec une expérience administrative différente et principalement sans réponse aux réels besoins de mobilité.

Pour adresser ce scénario et ainsi corriger ces limitations, Configuration Manager 2012 SP1 peut se connecter et se lier à la solution de management « Cloud » proposée par Microsoft : Windows Intune. Windows Intune est une solution de type IaaS – Infrastructure as a Service, qui présente en autre la possibilité de gestion (fonctionnalité d’inventaire, mécanisme de contrôle de configuration, scénarios de télédistribution…) des principales plateformes de périphériques mobiles et tablettes : Windows RT, Windows Phone 8, iOS et Androi.

Ainsi, ces plateformes mobiles seront gérables depuis la solution Cloud et l’entreprise pourra aussi profiter facilement des divers avantages proposés intrinsèquement par le Cloud (un service accessible depuis n’importe où et n’importe quand, pas d’infrastructure locale supplémentaire, simplicité d’implémentation et de maintenance…). Mais cette connexion à Windows Intune permet également une gestion centralisée à travers une console unique : la console d’administration Configuration Manager fournie par défaut. Ainsi, une infrastructure unifiée et une administration simplifiée seront vraisemblables.

Les principes d’infrastructure et d’administration de Configuration Manager avec la connexion à Windows Intune sont résumés ci-dessous :

(((IMG6119)))

Extension et utilisation confirmées au Cloud

En plus de proposer une intégration optionnelle avec Windows Intune, Configuration Manager ne s’arrête pas à ce stade concernant le « Cloud ». Effectivement, Configuration Manager étend encore ces principes historiques en présentant la capacité d’héberger du contenu applicatif « Online » sur le Cloud. Ce contenu serait ainsi stocké sur la solution PaaS – Platform as a Service de Microsoft : Windows Azure.
Par conséquent et principalement pour des scénarios de télédistribution, il serait imaginable de déposer de sources logicielles sur le Cloud pour répondre à des problématiques de mobilité et de disponibilité. Tout en assurant le même niveau de service (voir meilleur), que les solutions classiques d’infrastructures « locales » dites habituellement « on-premises ».

Evidement pour ce scénario, l’ensemble des contenus sont seront sécurisés par un cryptage et seront gérés de manière centralisé via toujours la même console unique Configuration Manager. L’administrateur et l’exploitant SCCM pourront surveiller la disponibilité du contenu mais également vérifier sa volumétrie et le trafic provoqués.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 18 juin 2013