> Tech > Interprétation des résultats

Interprétation des résultats

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Concernant les problèmes critiques, vous pouvez cliquer sur le lien Tell me more about this issue and how to resolve it pour lancer une rubrique d’aide expliquant en détail la signification de l’erreur. Parmi les erreurs courantes détectées par le Database Troubleshooter, citons les divergences de signature entre les fichiers

EDB et les fichiers journaux des transactions (à savoir, suite à l’échec d’une opération de récupération), et l’absence de fichiers journaux des transactions obligatoires ou optionnels. Vous pouvez structurer votre liste par problème, classe de problèmes ou gravité du problème (par ex., erreur ou avertissement).

Le Database Troubleshooter propose également une vue Tree Reports (rapports sous forme d’arborescence) qui contient toutes les informations dont vous (ou Microsoft) avez besoin pour dépanner votre base de données. Cette vue détaillée est utile pour les administrateurs Exchange chevronnés, alors que la vue récapitulative est appropriée pour la majorité des besoins de dépannage. Lors de la rédaction de cet article, j’ai utilisé une base de données cohérente (à savoir, arrêt propre) ; néanmoins, si elle avait été incohérente, j’aurais pu examiner le rapport en arborescence détaillé du Database Troubleshooter (illustré à la figure 5), afin de déterminer le fichier journal minimum requis (à savoir, MinLog- Required) à réappliquer pour rétablir la cohérence de la base de données, ainsi que le fichier journal maximum requis (à savoir, MaxLogRequired).

 La seule réapplication de ces deux fichiers serait suffisante pour restaurer la cohérence de ma base de données et pour faire en sorte qu’elle puisse être montée. Dans le cas d’un arrêt propre, aucun fichier journal des transactions ne doit être réappliqué car toutes les données ont été validées sur la base de données. Ainsi, si vous disposez d’une base de données propre que vous ne pouvez pas monter, il faut rechercher la cause de la corruption dans la base de données elle-même.

Si, en revanche, j’avais plus de fichier journaux, j’aurais la possibilité de réappliquer toute la séquence des fichiers journaux disponibles jusqu’au plus récent (autrement dit, HighestExistingSequenceNumber et HighestExistingSequenceNumberFileName), afin de récupérer un maximum de données et de rétablir la base de données dans l’état le plus récent. Une fois que vous aurez l’habitude du Database Troubleshooter, vous constaterez qu’il gère un historique de tous les rapports exécutés, lequel historique est accessible via l’option View a report dans le volet de gauche.

Vous pouvez également exporter les rapports aux formats CSV (comma separated value), HTML ou XML. Enfin, le Database Troubleshooter conserve un journal de toutes les actions effectuées dans l’outil et vous pouvez y accéder dans la section Other Reports de la page des rapports.

Téléchargez cette ressource

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Guide de cybersécurité en milieu sensible

Sur fond de vulnérabilités en tout genre, les établissements hospitaliers, pharmacies, laboratoires et autres structures de soin font face à des vagues incessantes de cyberattaques. L’objectif de ce livre blanc est de permettre aux responsables informatiques ainsi qu’à l’écosystème des sous-traitants et prestataires du secteur médical de se plonger dans un état de l’art de la cybersécurité des établissements de santé. Et de faire face à la menace.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010