> Mobilité > IP Convergence 2010 : du smartphone de bureau à  l’open hardware

IP Convergence 2010 : du smartphone de bureau à  l’open hardware

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 21 octobre 2010
email

250 exposants, 80 conférences et ateliers, et surtout 15.000 visiteurs, IP Convergence touche à sa fin au Parc des expositions de la Porte de Versailles.

Le salon des applications, services et équipements de communication IP présente pendant trois jours un panel de solutions de communication IP, de mobilité ou de déploiement de réseaux. L’occasion parfaite de découvrir en une seule fois toutes les offres du marché. Voici une présentation non exhaustive de quelques stands qui ont retenu notre attention.

IP Convergence 2010 : du smartphone de bureau à  l’open hardware

Lors de la Keynote Mobilité du 21 octobre, Pierre-Antoine Thiebaut, directeur marketing chez Alcaltel-Lucent, a présenté le produit phare de l’offre entreprise 2011 de la société, le My IC Phone. Présenté comme un « smartphone de bureau », ce téléphone fixe bénéficie d’un design particulièrement soigné, et de nouvelles fonctionnalités. « D’ici la fin de l’année, il y aura plus de smartphones connectés à internet que d’ordinateurs », confie Pierre-Antoine Thiebaut. Face à la montée de ces téléphones mobiles « intelligents », Alcatel-Lucent veut donc assurer l’avenir des postes fixes avec ce terminal.

Doté d’un écran tactile multitouch de 7 pouces, l’appareil propose une interface personnalisable, avec des fenêtres configurables selon les préférences de l’utilisateur. Le combiné blue-tooth permettra de se déplacer librement dans le bureau, les deux-micros et le son HiFi assureront une bonne qualité sonore des deux côtés de la ligne. Deux ports USB sont également prévus pour connecter, par exemple, un clavier physique. La caméra n’est en revanche pas proposée en natif, « pour conserver un prix de vente très agressif », selon la firme.

Le multimédia (musiques, photos, vidéos) est également présent, et l’appareil est également prêt pour gérer des fonctions domotiques, afin de contrôler par exemple la climatisation ou l’éclairage du bureau directement depuis l’écran. Navigateur web, mails, messagerie instantanée, rien ne semble manquer à ce téléphone de bureau nouvelle génération. Aux développeurs désormais d’y ajouter leur grain de sel.

« Ce terminal est totalement ouvert », se réjouit Pierre-Antoine Thiebaut. « Il n’y a pas une seule ligne de code propriétaire ». Alcatel-Lucent met à disposition les API pour développer des applications (JavaScript, HTML 5, Ajax) qui seront disponibles sur le Store à venir.

L’appareil devrait être disponible au premier trimestre 2011, à un prix d’environ 600 euros.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 21 octobre 2010