> Cloud > IT Press Tour – La sauvegarde en toute simplicité de BackBlaze

IT Press Tour – La sauvegarde en toute simplicité de BackBlaze

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 09 décembre 2013
email

« 90 % des gens ne sauvegardent pas leurs données ».

IT Press Tour – La sauvegarde en toute simplicité de BackBlaze

Pour résoudre cette problématique, Gleb Budman a fondé il y a six ans la société BackBlaze, guidé par un seul mot d’ordre : simplicité. Le concept de l’offre tient en quelques lignes. L’utilisateur se connecte au site de BlackBlaze, renseigne une adresse e-mail et un mot de passe, et télécharge l’outil. Ensuite, un clic pour lancer l’installation. Et c’est terminé. Toutes les données de la machine, à l’exception des fichiers systèmes et des applications sont envoyées vers l’infrastructure BlackBlaze (deux datacenters en Californie), puis compressées, dédupliquées et cryptées.

(((IMG6436)))
Gleb Budman dirige Backblaze depuis sa création.

À partir de là, deux solutions possibles : laisser l’agent réaliser le backup en tâche de fond sans intervenir ou opter pour une sauvegarde manuelle au moment voulu. En cas de perte de données ou de panne de l’ordinateur, l’utilisateur peut se connecter au site de BackBlaze avec ses identifiants pour les restaurer, totalement ou partiellement, ou choisir de se faire expédier l’intégralité des fichiers sauvegardés à domicile par FedEx sur clé USB (jusqu’à 64 Go) ou sur un disque (jusqu’à 3 To).

Du stockage illimité à 5 dollars

Et là où la compagnie californienne réalise un beau tour de force, c’est dans la tarification de son offre. Cinq dollars par mois et par machine pour un stockage et une bande-passante illimitée. « Notre plateforme est la plus économique possible » affirme le CEO. Et il le prouve. Pour mettre au point son offre, BackBlaze a cherché la meilleure technologie de stockage en termes de coûts. Ne trouvant rien de satisfaisant chez des acteurs comme Amazon, EMC ou Dell, la jeune pousse de la Silicon Valley a alors décidé de concevoir sa propre infrastructure.

Ne cherchant pas la performance et souhaitant éviter les taxes auxquelles sont soumis les produits destinés aux datacenters, BackBlaze a assemblé des composants issus de l’informatique grand public. La dernière version de son châssis regroupe ainsi 45 disques Hitachi de 4 To chacun. Un assemblage qui lui permet d’obtenir pas moins de 180 To de stockage pour un investissement très limité de 10,717.59 dollars précisément, soit 0,0595 dollars le gigaoctet. Le design mis au point par la compagnie est complètement ouvert (pour les détails, voir ici) et est aujourd’hui utilisé par des sociétés comme RedBull, Jet Propulsion Laboratory (NASA) ou Netflix, même si cette dernière a opéré quelques modifications. La partie software pour l’administration des boitiers a été entièrement développée en interne mais n’est quant à elle pas open-source.

(((IMG6437)))
Backblaze stocke aujourd’hui 75 Po de données sur 2 500 Pods comme celui-ci.

Côté clients, Intel, Verifone ou Ideo sauvegardent les machines de leurs employés via BackBlaze. Au total, l’entreprise héberge aujourd’hui 75 Po de données sur 25 000 disques. Pour se faire une idée de ce que cela représente, le chiffre équivaut à environ un quart du volume d’informations collectées par Facebook. « 100 % des gens devraient sauvegarder 100 % de leurs données », souligne Gleb Budman. BackBlaze est certainement un élément de réponse.

Toute l’actualité de l’IT Press Tour.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

Cloud - Par Guillaume Rameaux - Publié le 09 décembre 2013