> Tech > Java sur l’AS/400

Java sur l’AS/400

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

En tant que programmeur Java sur l'AS/400 ou l'iSeries, vous pouvez mettre les fichiers source et de classe dans n'importe quel répertoire des systèmes de fichiers root ou QOpenSys. Vous créez des répertoires dans IFS en utilisant la commande CRT-DIR (Create Directory) ou l'un de ses alias (MD, MKDIR). La

commande suivante, par exemple, crée le répertoire /myapp dans le système de fichiers root :

CRTDIR DIR(‘/myapp')

A l’aide d’un outil de développement comme VisualAge for Java d’IBM, vous pouvez cibler le code Java vers ce répertoire. Plutôt qu’un environnement de développement de grande envergure, vous pouvez écrire de petits programmes Java en recourant à  l’utilitaire EDTF (Edit File) de l’AS/400 sur un écran passif (green screen). Par exemple, pour entrer la petite application Java de la figure 1, lancez l’utilitaire Edit File à  partir d’une ligne de commande OS/400 de cette manière :

EDTF STMF(‘/myapp/ShowMeClasspath.java')

Avant de sauvegarder le code source, il faudra peut-être remplacer le CCSID (coded character set identi-fier) du fichier par le PC Data CCSID de 00437. Pour cela, appuyez sur F15 (Services) et modifiez le CCSID du fichier.

Le classpath est une variable d’environnement que Java utilise pour localiser les classes au moment de la compilation et de l’exécution. Il fournit au compilateur et au JVM (Java Virtual Machine) un chemin d’accès vers les classes dans IFS. Le classpath est constitué des noms de chemins (pathnames) IFS et peut également contenir le chemin vers un ou plusieurs fichiers .ZIP ou .JAR.

Les variables d’environnement sont une caractéristique relativement nouvelle dans l’OS/400, créée en grande partie dans l’optique Java. Les variables d’environnement sur l’AS/400 ont un homologue dans les univers PC et Unix. Sur ces systèmes, comme sur l’AS/400, les variables d’environnement peuvent être établies dans un job puis interrogées ultérieurement par des produits système comme JVM.

L’OS/400 offre des commandes applicables aux variables d’environnement : ajouter, modifier et utiliser. On peut établir une variable d’environnement classpath sur l’AS/400 avec cette commande :

ADDENVVAR ENVVAR(CLASSPATH) VALUE(‘/myapp')

Avec le simple programme Java de la figure 1, vous pouvez savoir à  quoi le classpath ressemble dans votre job sur l’AS/400. La figure 2 montre la sortie de ce programme sur un AS/400 classique (V4R4) après que l’on ait ajouté le répertoire /myapp au classpath.

Comme je l’ai déjà  dit, l’ADK garde les fichiers Java système. Comme le montre cette sortie, les fichiers d’archive runtime Java importants de l’AS/400 sont automatiquement inclus au début du classpath. JVM s’assure ainsi que l’on pourra trouver les classes système, quoi que l’on établisse comme classpath personnel.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide Startup : 5 leviers pour consolider votre croissance

Guide Startup : 5 leviers pour consolider votre croissance

Créer une startup, c’est une aventure. Pour maximiser les chances de succès, il faut pouvoir rêver les pieds sur terre. Bénéficiez d'une feuille de route infographique complète pour mettre en œuvre un parcours de croissance robuste et pérenne avec SAP Business One & ERT Intégration - groupe kardol.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010