> Tech > Journal IBM i : commettez-vous ces péchés mortels ?

Journal IBM i : commettez-vous ces péchés mortels ?

Tech - Par Larry Youngren - Publié le 02 juillet 2012
email

Apprenez de ces erreurs et optimisez votre journalisation sur le plan de la performance, la fiabilité et les fonctionnalités.

Journal IBM i : commettez-vous ces péchés mortels ?

J’ai tellement apprécié l’article de Paul Conte « 11 Deadly Database Sins »  (???) que j’y ai beaucoup pensé par la suite. Il existe très probablement quelques péchés mortels que les utilisateurs de journaux sont tentés de commettre. Dans le cas d’une connexion de journal à distance, ce genre de péché se paie particulièrement cher. Souvent, ce genre de déviance complique la tâche de ceux qui recherchent une solution haute disponibilité (high availability, HA) efficace.

Après un peu d’introspection, j’ai dressé la liste suivante. Si vous avez l’intention de rester sur le droit (et l’étroit) chemin, vous seriez bien avisés de lire cette liste et de voir sur quels points vous êtes déficients.

1. Êtes-vous trop juste et étriqué, voire carrément radin ?

Avez-vous isolé vos récepteurs de journaux dans un pool de stockage auxiliaire (Auxiliary Storage Pool, ASP) que vous avez peuplé ensuite avec une seule unité de disque ? Si oui, ne vous étonnez pas que votre avarice nuise à la performance du journal. Vous avez simplement crû que ce qui était judicieux voilà 10 ans l’est encore aujourd’hui. Il n’en est rien. Au cours de la dernière décennie, il s’est passé beaucoup de choses : la capacité et la vitesse de rotation des unités de disques ont augmenté, la fiabilité des disques s’est améliorée et les schémas de protection se sont multipliés. Plus important encore, l’existence de grandes tailles de caches d’écriture d’I/O Adapter (IOA) a amoindri l’intérêt d’établir un ASP privé pour héberger vos récepteurs de journaux.

Si vous tenez absolument à un ASP pour héberger vos récepteurs de journaux, ne descendez pas au-dessous de trois unités de disques. Faute de quoi vous allez au-devant de déboires parce que vous empêchez le microcode de journal sous-jacent d’utiliser des chemins parallèles simultanés vers le disque. Si vous ne souhaitez pas attribuer au moins trois unités de disques à votre ASP, il vaut mieux (sur le plan de la performance) ramener le récepteur de journaux dans l’ASP du système.

Pour en savoir plus sur les avantages et inconvénients de configurer les ASP pour héberger vos récepteurs de journaux, lisez l’IBM TechNote Journaling – User ASPs Versus the System ASP.

La capacité des unités de disques ayant augmenté, les utilisateurs qui avaient l’habitude de configurer des unités de disques multiples dans un seul ASP, ont réduit leur nombre.  Si vous êtes revenus à une configuration d’ASP unique, il est temps de vous amender.

Téléchargez gratuitement cette ressource

M365 : Comment réduire les coûts, favoriser l’adoption et créer de la valeur métier ?

M365 : Comment réduire les coûts, favoriser l’adoption et créer de la valeur métier ?

Pensée pour Microsoft 365, Insight lance une offre de conseil innovante pour aider les directions IT à optimiser les coûts, favoriser l’adoption des outils et créer de la valeur métier en s’appuyant sur le potentiel de la plateforme, découvrez les 3 étapes clés.

Tech - Par Larry Youngren - Publié le 02 juillet 2012