> Mobilité > Journalisation avancée dans Exchange 2003

Journalisation avancée dans Exchange 2003

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Kieran McCorry, Mise en ligne : 21 Février 2007; Publication Exchange Magazine : Novembre 2005

L’article « Abécédaire de la journalisation Exchange 2003 » présentait les différences fondamentales entre la journalisation, l’archivage et le principe de conformité, ainsi que la forme de journalisation la plus élémentaire : la journalisation des messages. Toutefois, cette dernière peut ne pas fournir les fonctionnalités dont vous avez besoin pour un système complet fondé sur le principe de conformité. Par exemple, comment assurer la prise en charge du développement de liste de distribution (DL) et la gestion des rapports de messages ?Exchange Server 2003 propose une autre forme de journalisation, appelée journalisation d’enveloppes. Cette approche est plus sophistiquée et est généralement la forme la plus employée par les organisations qui prennent la journalisation au sérieux. Cet article examine plus en détail ce mode de journalisation, à savoir comment l’activer dans Exchange 2003 et Exchange 2000, et comme le faire fonctionner dans un environnement comportant plusieurs serveurs.

Journalisation avancée dans Exchange 2003

La journalisation des messages capture simplement une copie des messages envoyés ou reçus par une boîte aux lettres dans une base de données pour laquelle la journalisation a été activée, et transmet ces messages capturés à la boîte aux lettres de journal. Ce type de journalisation examine uniquement les en-têtes de message P2 et s’en sert pour déterminer les destinataires et expéditeurs du message. (Pour plus d’informations sur les en-têtes P1 et P2, consultez l’article « Abécédaire de la journalisation Exchange 2003 ».)

En revanche, la journalisation d’enveloppes examine les en-têtes P1 au niveau de l’enveloppe du message. Celle-ci contient les informations de routage définitives pour le message. Les en-têtes incluent les adresses SMTP réelles employées par le système de transport Exchange pour router et remettre le message à sa destination. Les en-têtes P1 contiennent tous les destinataires Cci et ils identifient explicitement les adresses SMTP pour les destinataires membres de listes de distribution auxquelles le message peut avoir été envoyé. En tant que tels, les en-têtes P1 définissent officiellement les personnes auxquelles les messages ont été transmis. Pour plus d’informations sur les en-têtes de message P1 et P2, consultez respectivement la RFC (Request For Comments) 821 et la RFC 822 de l’IETF (Internet Engineering Task Force).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010