> Mobilité > Kaspersky One : l’antivirus 4 en 1

Kaspersky One : l’antivirus 4 en 1

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 16 février 2012
email

Kaspersky lance une nouvel antivirus destiné aux utilisateurs de multiples terminaux, c’est-à-dire à peu près tout le monde.

Avec One, l’éditeur offre une logiciel unique pour protéger jusqu’à 10 appareils, qu’ils soient ordinateurs de bureau (PC ou Mac), portables, smartphones ou tablettes.

La partie desktop embarque les fonctionnalités traditionnelles de protection contre les malwares, un pare-feu ou encore un système de contrôle parental. La partie terminaux mobiles permettra par exemple de réagir à un vol grâce à la géolocalisation et à la suppression des données à distance. La solution Kaspersky analysera également les applications téléchargées par l’utilisateur. « En mars 2011, nous avons décelé 50 applications infectées sur l’Android Market », indique Nicolas Brulez, Analyste chez Kaspersky.

Non pris en charge à l’heure actuelle, le système d’exploitation Apple devrait faire l’objet d’annonces lors du Mobile World Congress qui se tiendra à Barcelone du 27 février au 1er mars. Pas de compatibilité prévue en revanche pour Windows Phone 7, un OS « déjà quasiment enterré » selon Kaspersky, qui préfère concentrer son travail sur le futur Windows 8.

Kaspersky One est disponible dès maintenant. La licence annuelle est facturée 69,95 euros pour trois appareils, 89.95 euros pour cinq appareils et 129,95 euros pour 10 appareils. De quoi protéger votre pc portable à bas prix.

Plus d’informations : Kaspersky
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Travail hybride : 5 enjeux de mise en œuvre

Travail hybride : 5 enjeux de mise en œuvre

Pour rendre le travail hybride évolutif et durable pour la nouvelle ère, directions IT et Métiers doivent résoudre de nombreux défis. Bénéficiez d'un guide complet pour élaborer et exécuter une stratégie de Workplace capable de connecter et responsabiliser les employés pour créer un lieu de travail adaptable, robuste et résilient.

Mobilité - Par Guillaume Rameaux - Publié le 16 février 2012