> Tech > La dynamique des disques dynamique

La dynamique des disques dynamique

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Microsoft a introduit les disques dynamiques dans Windows 2000 en complément, et dans certains cas, pour succéder aux disques de base. Les disques dynamiques profitent essentiellement aux systèmes utilisant plusieurs disques physiques et volumes de disques (par exemple les serveurs de réseau). Ils présentent plusieurs avantages par rapport aux disques

de base, notamment le support de la gestion
en ligne, la reconfiguration des disques et la duplication des structures de données
cruciales entre plusieurs disques.

Les disques dynamiques de Windows 2000 supportent les volumes (également baptisés
volumes dynamiques), qui remplacent le concept de partitions utilisé par NT 4.0
et d’autres systèmes d’exploitation). Toutefois les types de volumes utilisés
par les disques dynamiques sont très ressemblants aux types de partitions supportés
par NT 4.0, à  deux différences près : les volumes simples et les volumes étendus.

Les volumes simples. Les disques dynamiques n’utilisent pas les partitions primaires
et les partitions étendues, mais un volume simple. Celui-ci n’assure pas la tolérance
de panne et contient une ou plusieurs régions d’espace disque sur un disque physique.

Les volumes étendus. Dans Windows 2000 Microsoft a rebaptisé les agrégats de partitions
de NT volumes chavauchanst. Malgré ce changement de nom, le concept sous-jacent
reste le même – les volumes étendus contiennent l’espace disque d’un ou de plusieurs
disque physiques. Pour étendre un volume simple existant en volume étendus en
ajoutant de l’espace disque appartenant à  d’autres disques du système, on peut
faire appel au Gestionnaire de disques logiques, le LDM (Logical Disk Manager),
de Windows 2000. Comme le montre l’écran 1, il s’agit du composant enfichable
de gestion de disque de la MMC (Microsoft Management Console) de Windows 2000,
le successeur de l’utilitaire Administrateur de disque de NT 4.0.

Les partitions, les volumes et les agrégats de Windows 2000 et NT peuvent donner
lieu à  une confusion. Pour clarifier, en jargon NT, les disques contiennent des
partitions, qui sont l’unité primaire de division des disques de base. Dans Windows
2000 les partitions s’appellent des volumes. Dans les deux systèmes d’exploitation,
chaque partition ou volume doit être d’un type particulier (par exemple primaire,
étendu, simple, étendu, agrégat de partitions, partition en miroir). Le tableau
1 compare la terminologie des disques de Windows 2000 et NT.

Le système de fichier (NTFS, FAT, FAT32) utilisé pour formater un volume ou une
partition est une toute autre question. Pour l’essentiel, Windows 2000 et NT offrent
plusieurs options de systèmes de fichier pour un type de volume donné. Il existe
toutefois trois exceptions notables : les agrégats de partitions, les volumes
étendus et les volumes simples que l’on veut étendre en ajoutant de l’espace libre
sur la même unité de disque, les trois devant être au format NTFS. Toutefois les
volumes simples peuvent être des volumes FAT ou FAT32 s’ils utilisent une seule
zone d’espace libre sur une unité.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010