> Tech > La problématique des éditions des documents d’entreprise

La problématique des éditions des documents d’entreprise

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Didier Adriaenssens - Mis en ligne le 21/09/2005 - Publié en Décembre 2004

De manière générique, les documents issus des spools peuvent être qualifiés d'archaïques et de figés. L'attente du monde de l'AS/400 (I5) est de rajeunir son image par les présentations écran mais aussi par la forme des éditions. La problématique qui se pose étant de pouvoir bénéficier d'une impression « dynamique » dans laquelle les polices, les couleurs et la disposition se modifient en fonction de la nature des données et de la destination des documents. C'est le principe du mappage qui consiste à  s'appuyer sur les données pour déterminer la mise en forme des documents à  la volée.

La problématique des éditions des documents d’entreprise

L’éditique, à  la différence de
l’édition classique de documents, va
intégrer le paramétrage du mappage
sur les spools. Paramétrage qui devra
être rendu le plus simple possible
pour assurer une autonomie aux utilisateurs.
Dans cette recherche d’émancipation
de la part des utilisateurs, les
logiciels d’éditique les plus appréciés
seront ceux qui proposent une
approche WYSIWIG avec une ergonomie
satisfaisante et une simplicité
d’apprentissage.
La solution destinée à  remplir
cette tâche ne doit pas être dépendante
du matériel, mais s’inscrire
dans un standard. Il ne faut pas déplacer
le budget du « pré imprimé »
dans l’achat d’imprimantes spécifiques
ou de cartes propriétaires.
Aujourd’hui le langage « PCL » est
présent sur la plupart des imprimantes
du marché ; si la solution
traite aussi des langages comme le
« ZPL », « EPL » ou le « TEC » pour les
imprimantes à  transfert thermique
c’est encore mieux. Un des éléments
les plus importants étant que la solution
mise en place ne change pas
l’organisation ni les habitudes des
utilisateurs finaux. Celle-ci ne doit
pas, par ailleurs, nécessiter la modification
des applicatifs existants. Il est
important de savoir si le résultat du
« mappage » peut être traduit vers des formats standards (PDF, TIF)
en vue d’une intégration au système
global de la « GEIDE »; car
c’est le point d’entrée qui va l’alimenter.
C’est donc un critère majeur
dans le choix.

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010