> Tech > La puissance informatique s’efforce de suivre le mouvement

La puissance informatique s’efforce de suivre le mouvement

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

 Mis en ligne le 08/11/2005 - Publié en Février 2005

Depuis l'an 2000, la School of Information Management and Systems à  l'Université de Californie - Berkeley - a étudié la quantité de nouvelles informations créées chaque année. Elle prend en compte toute information nouvellement créée, stockée sur quatre supports physiques - impression, film, magnétique et optique - et vue ou entendue dans quatre flux d'information empruntant des canaux électroniques : téléphone, radio, télévision et Internet. L'école projette également, en se fondant sur les données de l'année précédente, combien de nouvelles informations le monde créera dans les années à  venir.

La puissance informatique s’efforce de suivre le mouvement

Son dernier rapport, publié fin 2003, examine l’information
créée en 2002. On y voit que 5 exa-octets de nouvelles
informations ont été stockés sur un support physique en
2002. 92 % environ de cette information a été stocké sur un
support magnétique, principalement les disques durs d’ordinateurs.
L’école estime également que 18 exa-octets de nouvelles
informations ont circulé sur les canaux électroniques,
mais la plus grande partie ne semble pas avoir été stockée au
passage.

Que représente un exa-octet ? Un exa-octet est l’équivalent
de 1 000 péta-octets. Un péta-octet est lui-même l’équivalent
de 1 000 téra-octets. Lequel téra-octet représente 1 000
giga-octets. Donc, 5 exa-octets de nouvelles informations
stockées constituent beaucoup beaucoup d’informations. Le
rapport de Berkeley estime que 5 exa-octets est équivalent à 
tous les mots que les humains ont prononcés. Je ne vois pas
très bien d’où Berkeley tire ce chiffre, mais c’est une comparaison
impressionnante.

Les fanas du détail ne manqueront pas d’observer que le
stockage à  un seul niveau d’un serveur iSeries peut adresser
18 exa-octets. Penser qu’un seul iSeries pourrait adresser
toute la nouvelle information stockée dans le monde entier
en une année est une comparaison tout aussi impressionnante.

L’aspect effrayant du rapport de Berkeley réside dans l’estimation
des quantités croissantes d’informations que le
monde génèrera chaque année. A l’heure actuelle, Berkeley
voit une augmentation d’environ 30 % par an. Par conséquent,
pour 2005, attendons-nous à  voir 10 exa-octets de
plus de nouvelles informations stockées dans nos ordinateurs.
Il faudra bien traiter cette information, et il est clair que
le rythme auquel le monde est en train de recueillir et de
stocker la nouvelle information surpasse notre capacité à  la
traiter.

L’augmentation exponentielle de l’information explique
pourquoi IBM et d’autres recherchent de nouveaux moyens
d’augmenter sensiblement la puissance de traitement. Des
projets comme Blue Gene d’IBM (www.research.ibm.com/
bluegene) sont prometteurs quant aux progrès géants que
l’on peut accomplir en puissance de traitement. Mais, pour
suivre le rythme de l’augmentation de l’information, l’humanité
a besoin de percées décisives dans le mode de conception
des ordinateurs.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010