> Tech > La télécopie automatisée facilitée

La télécopie automatisée facilitée

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le logiciel Faxstar utilise des commandes que l'on peut insérer dans un fichier spoulé AS/400. Ces commandes contrôlent le numéro de fax, le recouvrement de formulaires, les pages de garde, les logos, les polices et la messagerie sur l'état des fax ainsi que diverses autres fonctions. En raison de notre

La télécopie automatisée facilitée

gros volume de fax, nous
avons automatisé le processus en créant un programme batch chargé de l’insertion
des commandes fax.

Pour superviser l’arrivée d’un nouveau rapport en provenance du système NT, nous
avons attaché une file d’attente de données à  la file d’attente de sortie de l’AS/400
qui recevait les rapports générés par l’application Windows NT Meditech. Un programme
CL s’exécutant en permanence examine la file d’attente de données toutes les 30
secondes pour voir si un nouveau rapport en provenance du système NT est arrivé.
Si oui, le programme convertit le fichier spoulé en un fichier base de données
physique à  l’aide de la commande AS/400 CPYSPLF (Copy Spooled File).

Une fois les données transférées sur un fichier physique, un programme
RPG les lit ligne à  ligne

Une fois les données transférées sur un fichier physique, un programme RPG les
lit ligne à  ligne. A chaque lecture de ligne, le programme détermine si celle-ci
doit être incluse ou non dans les lignes du nouveau fichier d’imprimante utilisé
pour créer le rapport.

Le programme dispose de la logique nécessaire pour déterminer si une commande
fax doit être insérée dans la ligne du fichier d’imprimante. Un test de correspondance
avec des modèles est effectué sur l’information d’en-tête de texte fixe provenant
de la zone d’en-tête du rapport, en haut de chaque page. Si une correspondance
est trouvée, le texte suivant l’information d’en-tête est analysé depuis le rapport
et chargé dans les variables du programme. Ces variables peuvent ensuite être
liées à  une table définie par l’utilisateur où des informations de traitement
supplémentaires sont stockées.

Ainsi, le texte d’en-tête fixe tel que  » Nom du client  » peut se trouver dans
un rapport sur la ligne d’enregistrement 1, à  partir de la position 1 pour une
longueur de 13. Le programme qui traite ce rapport vérifie si le texte sur la
ligne d’enregistrement 1, commençant en position 1 et finissant en position 13,
est égal au texte  » Nom du client « . S’il trouve une correspondance, le programme
analyse les informations qui jouxtent le  » Nom du client  » et les charge dans
la variable du programme Nom du client.

Les positions de début et de longueur de la variable nom du client sont prédéfinies
à  l’aide d’un certain nombre de paramètres. Si le fichier maître client autorise
jusqu’à  40 caractères, le programme analysera 40 caractères depuis la position
de début de la zone Nom du client sur le rapport. La variable Nom du client est
ensuite utilisée pour accéder à  une table contenant des noms de clients, d’où
on pourra extraire les informations (un numéro de fax, par exemple).
Une fois que le programme a extrait le numéro de fax, il peut l’insérer dans le
fichier spoulé en utilisant une commande que le serveur de fax peut interpréter.
Dans ce cas, on écrirait un nouvel enregistrement pour la ligne du fichier d’imprimante
avec le texte : **Fax(numéro de fax).

Le serveur de fax possède une liste de commandes prédéfinies qu’il peut traiter.
Il explore donc chaque fichier spoulé de bout en bout, à  la recherche de ces commandes.
Quand il trouve le mot-clé **Fax(), il utilise le nombre à  l’intérieur des parenthèses
comme numéro de fax et commence le processus de télécopie.
Une fois le nouveau rapport créé, le programme envoie le fichier spoulé au serveur
de fax automatiquement, en le plaçant dans la file d’attente de sortie associée
au serveur de fax. La file d’attente de sortie utilise la commande AS/400 STRRMTWTR
(Start Remote Writer) pour envoyer les fichiers spoulés sur le réseau TCP/IP.
Une fois qu’un rapport est envoyé au serveur de fax, tout le traitement s’effectue
sur le serveur de fax sans aucun impact sur les performances des systèmes hôtes
NT ou AS/400.

Selon les besoins, on peut insérer plusieurs commandes fax dans chaque rapport
faxé. Ce sera, par exemple, la commande LOGGING LEVEL(nombre), qui indique que
l’état de chaque fax est renvoyé automatiquement au système hôte. D’autres options
comprennent l’impression de rapports d’état directement depuis le serveur de fax
vers une imprimante réseau physique.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010