> Tech > La virtualisation de serveurs, qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

La virtualisation de serveurs, qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le principe de base de la virtualisation de serveurs consiste à mettre en place sur une seule machine physique plusieurs systèmes d’exploitations qui fonctionnement en même temps. La plate-forme physique fonctionne toujours sous un seul système d’exploitation Windows ou Linux par exemple, mais ce système permet l’accueil d’autres systèmes d’exploitation

en mettant en place sur ce système d’exploitation hôte un ou plusieurs environnements (machines virtuelles) pour faire fonctionner d’autres systèmes d’exploitation. Ainsi, si un système fonctionne sous Windows 2003 Server, l’installation de Virtual Server de Microsoft permet la mise en place de plusieurs machines virtuelles sur cette même machine. La machine virtuelle se comporte comme une machine physique avec son BIOS, ses unités de stockage, son processeur, et ses différentes interfaces. Tout cet environnement virtuel est fourni par l’application Virtual Server ou Virtuel PC qui fonctionne sous Windows. Mais Microsoft n’est pas le seul éditeur qui propose une solution de virtualisation. Parmi les leaders du marché, on trouve VMWare qui propose des solutions (VMWare Workstation ou VMWare GSX Server) qui utilisent Windows, mais aussi Linux comme plate-forme hôte pour y mettre en place des machines virtuelles. Dans tous les cas, les machines virtuelles peuvent fonctionner sous différents systèmes d’exploitation au sein de la même machine hôte. Ces différentes solutions qui sont les plus connues, permettent et simplifient la mise en place d’environnement de test ou de développement sans nécessiter l’utilisation de PC ou de serveurs supplémentaires. Plusieurs dizaines de machines virtuelles peuvent être installées sur une seule machine physique, mais seulement une ou deux peuvent être actives en même temps en fonction des ressources mémoire et processeurs disponibles. C’est donc comme si l’on disposait de plusieurs PC, mais seulement deux ou trois prises pour les connecter au fur et à mesure des besoins. Avec la solution de type ESX Server, VMWare va encore plus loin en proposant un système hôte basé sur un noyau Linux optimisé qui permet donc d’accueillir des machines virtuelles. La base ESX permet une optimisation de la mémoire en partageant des pages communes entre plusieurs serveurs, mais aussi et surtout en proposant des mécanismes souples pour la gestion des attachements SAN. Ainsi, chaque machine virtuelle au sein du serveur ESX peut disposer de ses unités SAN au travers de connexion de type HBA gérées par le système hôte. Cela signifie donc une diminution du nombre de connexions SAN avec par exemple un attachement double pour une machine physique, cette double connexion peut être utilisée par 3 machines virtuelles. Dans le cas de 3 machines physiques, 6 connexions SAN seraient nécessaires au lieu des 2 dans le cadre de la virtualisation.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010