> Tech > Le come back web du Back Office

Le come back web du Back Office

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Jean Mikhaleff - Mis en ligne le 23/02/2005 - Publié en Avril 2004

Il faut bien reconnaître que l'univers de l'informatique est devenu aussi touffu et dangereux qu'une jungle. Entre les manipulations marketing en tout genre et l'empilement continu de nouvelles technologies qui disparaissent aussi vite qu'elles sont venues, les DSI ont du mal à  s'y retrouver. Aussi, les éditeurs de logiciels constatent une certaine hésitation des entreprises à  investir ...Afin d'y voir plus clair, nous vous proposons dans cet article de modéliser le marché avec deux concepts : le Front Office et le Back Office, enrichis des toutes dernières avancées de la révolution Web.

Avant les interfaces graphiques Windows, les PC fonctionnaient avec des systèmes d'exploitation ne pouvant être utilisés que par des experts, ce qui en freinait largement la diffusion. Effectivement, des systèmes d'exploitation comme le DOS nécessitaient l'apprentissage de nombreuses commandes très techniques pour mettre en oeuvre les logiciels. Toute l'intelligence de Microsoft, s'inspirant d'Appel, a été d'ajouter au-dessus des commandes DOS une interface graphique évènementielle pilotée par une souris. Ainsi, pour copier un fichier d'un dossier à  l'autre, il suffit aujourd'hui de sélectionner, glisser et déplacer en un seul mouvement à  l'écran le fichier depuis le dossier d'origine vers une autre icône représentant le dossier de destination. En arrière plan, les commandes DOS complexes de copie de fichiers seront activées implicitement, sans avoir besoin de les connaître. Grâce aux interfaces graphiques Windows, tout le monde peut utiliser un PC. Nous devons aux interfaces graphiques intuitives la création d'un vrai marché de masse Front Office Windows, et parallèlement un abaissement considérable des coûts des logiciels du à  un effet de volume à  l'échelle planétaire. Le Front Office Windows a souvent été comparé à  l'épicerie de l'informatique, dans le bon sens du terme bien entendu. Les systèmes d'exploitation Windows représentent maintenant 95 % du marché du Front Office, Appel et Linux se partageant les 5 % restant.

Les objectifs du Back Office sont
fondamentalement différents. Avant
tout, c’est la fiabilité et la pérennité sur
le long terme qui y sont recherchées. Le Back Office est une informatique
centralisée, collective et planifiée qui
s’adresse aux entreprises. Par définition,
seul le service informatique a accès
aux commandes du système d’exploitation.
Ainsi, il est hors de question
qu’un utilisateur puisse copier le fichier
client d’un emplacement à 
l’autre car des centaines voire des milliers
d’utilisateurs partagent les mêmes
informations. Les objectifs du Back
Office sont de gérer simultanément un
très grand nombre de travaux ainsi que
de très grosses bases de données centralisées
avec une haute disponibilité.
On estime que les gros systèmes IBM
gèrent 80 % des données de gestion
mondiales en volume.
Pour illustrer la différence des deux
mondes, le Front Office Windows serait
par comparaison une mobylette et
le Back Office un car de voyageurs. Le
gros avantage d’une mobylette par rapport
à  un autocar est qu’elle peut aller
partout et à  tout moment, le passager
étant également le pilote. Le voyage
d’un autocar a été planifié par des touropérateurs
avec des contraintes
d’itinéraires et d’horaires acceptés par
les passagers. De ce fait, le chauffeur
de l’autocar est tenu de respecter un
plan de route prédéfini.
Nous voyons bien que le Front
Office Windows et le Back Office
sont deux marchés distincts qui poursuivent
des objectifs différents et
répondent à  des contraintes parfois
opposées.
De même qu’une mobylette et un
autocar sont des véhicules qui roulent
sur les mêmes routes, l’OS/400 et le
DOS sont des systèmes d’exploitation
pour des ordinateurs. Mais la ressemblance
s’arrête là . L’iSeries gère en natif
non seulement des milliers de travaux
simultanément, une base de
données relationnelle, un espace
adressable unique mais possède aussi
son propre langage de gestion de haut
niveau intégré : le RPGIV. Ainsi, un
sous-fichier 5 250 géré en dynamique
en RPGIV utilise naturellement la base
de donnée relationnelle et l’espace
adressable unique. A côté, le DOS permet
seulement l’exécution de quelques
commandes simples nécessaires
à  l’informatique individuelle.

Téléchargez gratuitement cette ressource

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

*** SMART DSI *** VERSION NUMÉRIQUE

Découvrez SMART DSI, la nouvelle revue du Décideur IT en version numérique. Analyses et dossiers experts pour les acteurs de la transformation numérique de l'entreprise, Gagnez en compétences et expertise IT Professionnelle avec le contenu éditorial premium de SMART DSI.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010