> Tech > Le J2EE Framework

Le J2EE Framework

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le cadre applicatif pour tout cela est Java 2 Enterprise Edition (J2EE). Quoique diffusé par Sun Microsystems, il est le résultat du travail d'une communauté ouverte avec d'importantes contributions de tous les acteurs de l'industrie, y compris des contributions et des investissements massifs de la part d'IBM. Java est bien

entendu au
coeur de J2EE, mais sans exclure l’utilisation
de technologies non Java
comme RPG et Cobol. D’ailleurs, de
nombreuses applications J2EE florissantes
sur iSeries utilisent RPG et
Cobol pour leur logique de gestion.
En gros, on peut diviser J2EE en
deux domaines fonctionnels distincts :
la partie Web, constituée des JSP
(JavaServer Pages), des servlets Java, et
de simples JavaBeans ; et la partie logique,
constituée des EJB (Enterprise
JavaBeans) et des MDB (MessageDriven
Beans). Une application qui
n’utilise que l’une de ces deux parties
est néanmoins considérée comme une
application J2EE. En fait, on constate
que la plupart des clients J2EE iSeries
utilisent des JSP et des servlets, mais
pas des EJB. Il n’y a rien à  redire à  cela
et au cours des prochains mois nous
voulons vous apprendre à  reconnaître
la situation où chaque technologie
convient le mieux.
Nous espérons que presque tous
les sites de développement iSeries
commenceront à  écrire des applications
Web (ou au moins des applications
bien conçues), capables de
supporter des interfaces utilisateur
multiples, alors qu’aujourd’hui elles
écrivent des applications green screen
avec une logique d’interface utilisateur
câblée. Au lab d’IBM Toronto, notre
travail consiste à  nous assurer que
chaque site de développement iSeries
possède les outils nécessaires pour
que cela soit aussi facile que d’utiliser
SEU et SDA pour écrire des applications
traditionnelles.
Dans cette optique, notre stratégie
consiste à  élargir progressivement la
zone de confort des développeurs RPG
et Cobol, en offrant une nouvelle génération
d’outils plus performante que
PDM (Programming Development
Manager), SEU et SDA. Il s’agit en fait
d’apporter des moyens de type SDA au
développement Web et d’offrir la réutilisation
des compétences et même la
réutilisation du code à  un certain degré.
Nous voulons fournir des outils
qui ne supportent pas seulement RPG
et Cobol, mais aussi Java, Web, XML,
des bases de données, des services
Web et, si nécessaire, des EJB. Ces outils
existent déjà  et continuent à  s’améliorer
rapidement. Si vous utilisez déjà 
RPG ou Cobol, vous possédez probablement
déjà  des licences illimitées sur
ces outils.
Au niveau de la V5R1, le seul
moyen d’acheter RPG, Cobol ou SEU
est d’acquérir WDS (WebSphere
Development Studio) for iSeries. Ce
package comprend les quatre compilateurs
Toronto : RPG, Cobol, C et C++.
Il contient tous les outils à  écran passif
traditionnels, dont PDM, SEU, SDA,
RLU (Report Layout Utility) et DFU
(Data File Utility). Bien que vous puissiez,
en option, installer les éléments
constitutifs, vous pouvez aussi n’acheter
qu’un package contenant le tout.
De plus, WDS accorde aux clients
des licences illimitées de WSD Client
for iSeries, qui est la prochaine génération
d’outils basés sur station de travail.
IBM ne livre qu’un jeu de CD pour les
outils client, mais vous pouvez l’installer
sur le PC de n’importe quel développeur
iSeries pour les besoins de développement
d’applications iSeries. La
release actuelle des outils client est la
V5, numérotée ainsi pour l’aligner sur
WAS (WebSphere Application Server).
En principe, IBM diffuse les outils client
plus souvent que les composants côté
serveur. Pour obtenir les derniers CD
V5 sans coût supplémentaire, commandez
simplement 5722-WDS avec le feature
code 5903.
Pour les équipes qui travaillent avec
des EJB ou qui ont besoin d’autres outils
de développement avancés, WDS
Advanced for iSeries offre des licences
illimitées de WSS Client Advanced for
iSeries. Les outils de ce client ajoutent
le support pour des EJB, des MDB, et
beaucoup d’autres fonctions avancées,
comme la création et la gestion de cas
de test et un nouveau support avancé
dans WebFacing et les outils Web.
Ce nouveau packaging élimine (relativement)
l’un des plus anciens obstacles
à  la modernisation : le budget
tant redouté. Si vous avez SEU, vous
avez aussi ce qui s’en suit.
Dès lors que vous commencerez à 
écrire des interfaces navigateur Web,
vous aurez besoin de WAS. Il n’est pas
dans vos moyens? Fort bien, IBM a entendu
ce message et y répond par WAS
Express, une nouvelle version, plus petite
et bien plus économique, des offres
WAS et WAS Network Deployment à 
part entière. La version Express ne
prend pas en charge les EJB, mais elle
accepte les JSP et les servlets. Si l’on
combine cette fonctionnalité avec Java
non EJB, RPG ou Cobol pour la logique
de gestion, on obtient une plate-forme
puissante à  un prix défiant toute
concurrence.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010