> Tech > Les commandes en post-installation

Les commandes en post-installation

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Comme nous l'avons évoqué précédemment, le Gestionnaire d'installation permet de générer des commandes qui s'exécutent après une installation automatique. Pour ce faire, on peut utiliser un fichier cmdlines.txt, la section [GuiRunOnce] d'un fichier de réponses, ou la section [SetupParams] d'un fichier de réponses. Dans tous les cas, je recommande d'utiliser

le Gestionnaire d’installation dès que
possible pour gérer l’exécution de commandes en post-installation. Le Gestionnaire
d’installation permet d’éviter les fautes de frappe et les erreurs en construisant
automatiquement un fichier ou une section de fichier approprié.



Cmdlines.txt. La première méthode pour exécuter des commandes supplémentaires
pendant l’installation de Windows 2000 implique cmdlines.txt, qui contient une
liste d’une ou plusieurs commandes permettant à  l’installation de s’exécuter automatiquement
pendant la partie en mode graphique du processus d’installation (pendant la partie
associée aux composants optionels). Par exemple, on peut demander à  la procédure
d’installation d’installer des programmes pour des applications que l’on désire
actives sur le système Windows 2000 cible. Si l’on utilise cmdlines.txt pour une
installation automatique typique, il faut placer le fichier cmdlines.txt dans
le sous-répertoire $OEM$ du répertoire de distribution. Si l’on utilise cmdlines.txt
pour une installation à  partir de Sysprep, il faut placer le fichier dans le répertoire
$OEM$\1\$1\$Sysprep. Cmdlines.txt utilise la syntaxe suivante :



[Commands]

« command_1 »

« command_2 »

. . .

« command_x »




où « command_1 » et « command_2 » spécifient les commandes que l’on veut faire lancer
par l’installation et l’ordre dans lequel on veut qu’elles s’exécutent. Quand
on crée ce fichier, il faut placer toutes commandes entre guillemets. En outre,
il faut placer les fichiers nécessaires au déroulement de chaque ligne de commande
dans des répertoires accessibles pendant la procédure d’installation (autrement
dit, les fichiers doivent être sur le disque dur local). Cette condition signifie
que l’on peut vouloir placer les fichiers dans le répertoire de distribution afin
que Setup les copie correctement sur le système cible.



On utilise cette méthode pour définir des fichiers de post-installation si l’on
réalise l’installation depuis le sous-répertoire de distribution $OEM$ ou si l’application
que l’on veut voir la procédure d’installation est centrée sur l’utilisateur (c’est
à  dire si elle ne supporte pas d’utilisateurs multiples à  l’enregistrement) ou
conçue pour être installée par un utilisateur et pour dupliquer des informations
spécifiques vers d’autres utilisateurs (via la section de l’utilisateur par défaut
de l’enregistrement). Etant donné que cmdlines.txt s’exécute pendant une partie
de l’installation au cours de laquelle aucun utilisateur n’est connecté et puisque
l’on n’a pas de garantie sur la connexion réseau, la procédure d’installation
écrit des informations spécifiques à  l’utilisateur dans la partie par défaut de
l’enregistrement. En conséquence, tout utilisateur créé postérieurement reçoit
n’importe qu’elle information écrite par la procédure d’installation.



[GuiRunOnce]. On peut aussi démarrer des commandes supplémentaires pendant
l’installation en utilisant la section [GuiRunOnce] d’un fichier réponse d’installation
automatique. Comme avec cmdlines.txt, cette section contient une liste d’une ou
de plusieurs commandes que l’on souhaite voir exécutées après l’installation.
Cependant, avec cette méthode, la procédure d’installation n’exécute pas les lignes
de commande tant que le premier utilisateur ne s’est pas connecté au système après
l’installation de Windows 2000. La section [GuiRunOnce] d’un fichier de réponse
automatique (e.g., unattend.txt) utilise la syntaxe :



[GuiRunOnce]

« command_1 »

« command_2 »

. . .

« command_x »




où « command_1 » et « command_2 » se réfèrent aux commandes que l’on veut faire lancer
par la procédure d’installation et à  l’ordre dans lequel on veut qu’elles s’exécutent.

Si une des applications démarrées par les commandes dans la section [GuiRunOnce]
implique un redémarrage, il faut déterminer si l’application peut être lancée
d’une façon qui élimine ce redémarrage du système (via un commutateur spécial
dans une ligne de commande). Autrement, si le système redémarre, la procédure
d’installation élimine automatiquement toutes les commandes dans la section [GuiRunOnce]
et les commandes restantes ne s’exécuteront pas. Si une des applications dans
[GuiRunOnce] requière la structure de Microsoft Windows Explorer, elles échoueront
parce que [GuiRunOnce] lance ces commandes avant L’Explorer Si l’on ne peut pas
résoudre l’un ou l’autre de ces problèmes pour une application, il faut considérer
l’utilisation d’une méthode différente pour déployer l’application.



[SetupParams]. Un troisième méthode non documentée pour exécuter des commandes
supplémentaire postérieurement à  l’installation dans Windows 2000, implique la
section spécial [SetupParams] dans le fichier de réponse. L’utilisation de [SetupParams]
permet de tout mettre dans un fichier plutôt que de créer un fichier supplémentaire
comme le demande cmdlines.txt. Cependant, cette méthode souffre d’une limite importante
: on ne peut entrer q’une seule commande. En outre, la commande sous la section
[SetupParams] s’exécute immédiatement après l’installation.

Pour utiliser cette méthode, il faut employer le format suivant pour créer une
section [SetupParams] dans le fichier réponse :



[SetupParams]

UserExecute= »c:\myapp\setup.exe/q/u »




Cet exemple revient pour la procédure d’installation à  démarrer un programme nommé
Setup.exe dans le répertoire C:\myapp. La commande ajoutée sous [SetupParams]
doit commencer avec le mot-clé UserExecute=, suivi par le chemin vers l’application.
On ne peut omettre le chemin que si l’application référencée se trouve dans le
répertoire %systemroot% ou %system root%system32 ou encore dans le chemin de recherche.
Il faut mettre le nom du chemin entre guillemets à  moins d’utiliser une version
8.3 compatible du nom de chemin.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Cloud hybride : 4 Stratégies de réussite

Cloud hybride : 4 Stratégies de réussite

Que vous souhaitiez développer ou renforcer votre approche du Cloud hybride, évaluer les meilleures options ou encore enrichir votre processus de prise de décision, découvrez dans ce Guide, 4 stratégies de Cloud hybride alignées avec vos objectifs business & technologiques.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010