> Mobilité > Les communications unifiées pas à  pas (1/2)

Les communications unifiées pas à  pas (1/2)

Mobilité - Par Tony Bradley - Publié le 23 septembre 2010
email

Les communications unifiées (UC) sont un terme fourre-tout qui décrit une multitude d’applications. Même si, dans l’idée, leur implémentation peut sembler formidable, l’idéal est d’opter pour une démarche progressive.

La voix sur IP (VoIP) est la technologie qui a lancé les communications unifiées (UC). Son utilisation présente un certain nombre d’avantages financiers et opérationnels par rapport aux solutions vocales classiques, mais le plus grand d’entre eux est la transposition des communications vocales sur le réseau IP partagé par le reste de l’infrastructure informatique.

Les communications unifiées pas à  pas (1/2)

La convergence voix/données et la conversion des communications vocales analogiques en données basées sur IP constituent les fondations du marché actuel des communications unifiées. Celles-ci peuvent améliorer le dialogue et la collaboration tant au sein d’une entreprise qu’avec l’extérieur, à savoir avec les clients, partenaires et fournisseurs.

Toutefois, il n’existe pas de norme véritable qui définit les composants constitutifs d’une solution UC et, pour l’instant, aucun fournisseur ne propose de système de bout en bout en la matière. Même si un fournisseur disposait d’un système complet, ce dernier devrait être commercialisé sous forme de composants modulaires. La majorité des entreprises ont déjà des infrastructures réseau et vocales en place et ne vont pas les mettre au rebut pour installer un système unifié flambant neuf. Le service informatique va plutôt installer les composants pertinents et les intégrer aux réseaux de données et voix existants.

Plusieurs problèmes freinent le développement du marché des communications unifiées. Il manque une norme claire dans ce domaine, ainsi que des outils modulaires et faciles à intégrer. A cela s’ajoute la difficulté de déterminer le retour sur investissement (ROI) généré. Tous ces éléments rendent problématique la présentation d’une analyse de rentabilité solide.

Dans le climat économique actuel, les entreprises vont probablement y regarder à deux fois avant d’adopter les communications unifiées en 2009. Malgré tous ces obstacles, le marché des communications unifiées continue de se développer et joue un rôle déterminant pour les stratégies informatiques de nombreuses sociétés. Selon une étude récente du cabinet d’analyse Unified Communications Strategies, le marché était seulement de l’ordre de 200 millions de dollars en 2007, mais il devrait enregistrer une augmentation de 1200 pour cent au cours des cinq prochaines années, pour atteindre une valeur totale de plus de 2,4 milliards de dollars en 2012.

Avec un tel potentiel, il n’y a rien d’étonnant à ce qu’autant de fabricants de matériels et d’éditeurs de logiciels se bousculent pour créer de nouveaux outils UC, parmi lesquels des poids lourds comme Cisco Systems Inc., Nortel Networks Ltd. et Microsoft. Comme aucun de ces fournisseurs ne dispose d’une réponse de bout en bout, les structures informatiques doivent combiner une infrastructure VoIP avec des composants UC de différentes sociétés.

Les structures Microsoft doivent décider quelles options vont s’intégrer en douceur et améliorer ou étendre les fonctionnalités au lieu de devenir un nouveau casse-tête parmi d’autres. Ces structures doivent aussi penser sur le long terme : comment vont-elles gérer les applications UC combinées et jusqu’à quel point ces dernières vont-elles évoluer pour prendre en charge les besoins de l’avenir.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Cloud Privé : Enjeux & Perspectives

Guide de Cloud Privé : Enjeux & Perspectives

Dans ce nouveau Livre Blanc Blue + VMware, découvrez les 5 prérequis indispensables à la mise en œuvre d'une solution de Cloud Privé, agile, évolutive, garantissant la sécurité de vos infrastructures et de vos données.

Mobilité - Par Tony Bradley - Publié le 23 septembre 2010