> Tech > Les concepts essentiels du clustering sous Windows 2000

Les concepts essentiels du clustering sous Windows 2000

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Trois concepts du service de Cluster de Windows 2000 sont pertinents pour le clustering d'Exchange 2000 : les ressources, les serveurs virtuels et la bascule en cas d'incident.

Les ressources représentent la plus petite unité pouvant être gérée dans un cluster

Les ressources. Les ressources représentent la

Les concepts essentiels du clustering sous Windows 2000

plus petite unité
pouvant être gérée dans un cluster. Il s’agit des unités logiques ou physiques
que Cluster Service peut mettre en ligne ou hors ligne, gérer dans un cluster,
héberger sur un seul noeud à  la fois et déplacer entre des noeuds. On peut citer
comme exemples de ressources logiques de cluster les noms de réseau et les adresses
IP, et comme exemples de ressources physiques les unités de disques et les interfaces
réseau. Dans un cluster, c’est généralement le concepteur ou l’administrateur
du cluster qui groupe les ressources en unités fonctionnelles baptisées groupes
de ressources, afin d’assurer un service spécifique tel qu’un partage de fichiers
et d’imprimantes, le service Web ou le service Exchange Server. Les relations
entre les ressources d’un groupe de ressources sont baptisées dépendances. Ainsi,
un nom de réseau doit se résoudre en adresse IP ; il dépend donc de l’adresse
IP. C’est la dépendance de la ressource qui dicte l’ordre dans lequel les ressources
sont mises en ligne ou hors ligne. La Figure 1 montre les ressources Exchange
2000 dans un groupe de ressources EVS (Exchange Virtual Server).

Les serveurs virtuels. Les serveurs virtuels reposent sur le
concept des ressources et des groupes de ressources. Il ne faut pas confondre
un serveur virtuel de cluster avec un serveur virtuel Microsoft IIS (bien que
ce dernier puisse correspondre à  un serveur virtuel de cluster). Dans un cluster,
un serveur virtuel est l’entité de service des applications que voient les clients
du réseau. Dans Exchange 2000, il s’agit d’un groupe rassemblant toutes les ressources
nécessaires pour assurer la fonctionnalité du service Exchange Server dans le
réseau. Pour l’application Exchange 2000 System Manager et pour les utilisateurs,
les EVS apparaissent comme des serveurs Exchange 2000 autonomes (c’est-à -dire
non clusterisés). Dans Exchange 2000 Enterprise Server, il peut y avoir plusieurs
EVS dans un cluster. Dans un cluster, un seul noeud à  la fois peut posséder chaque
EVS, bien qu’un noeud puisse supporter plusieurs EVS simultanément. La seule limitation
du nombre de serveurs virtuels par noeud ou par cluster est le nombre de groupes
de stockage Exchange 2000 pouvant être supporté par chaque serveur ou noeud. Dans
la version initiale d’Exchange 2000 Enterprise Server, cette limite est de quatre
groupes de stockage par serveur clusterisé ou autonome et ne changera probablement
pas de sitôt. Comprendre le concept des EVS est une étape importante pour réussir
le déploiement et la gestion des serveurs Exchange 2000 en cluster.

La bascule en cas d’incident. La bascule en cas d’incident est
le déplacement des services du cluster d’un noeud à  un autre. Le service Cluster
supporte deux types de bascule : active/active (également baptisée ressource)
et active/passive (également baptisée service). Elles améliorent l’une et l’autre
la disponibilité des systèmes.
La bascule active/active, que supporte Exchange 2000, est plus complète que la
bascule active/passive. Le mode Active/active part du principe que le service
Cluster tourne sur les deux noeuds du cluster à  la fois et que c’est une ressource
spécifique (par exemple une base de données, un serveur virtuel, une adresse IP),
qui va basculer, plutôt que le service tout entier. Ce mode utilise des DLL de
ressources spécifiques aux applications, qui utilisent les API du cluster pour
permettre aux applications de supporter les clusters et de customiser la bascule
en fonction des applications. Les DLL de ressources fournissent au service Cluster
le moyen de gérer les ressources. Elles définissent des abstractions, des interfaces
et la gestion des ressources.

La bascule active/active, que supporte Exchange 2000, est plus complète
que la bascule active/passive

Mais beaucoup d’applications (aussi bien celles provenant de Microsoft que d’éditeurs
tiers) ne fournissent pas de DLL de ressources. Pour combler cette lacune, le
service de clustering fournit une DLL de ressources générique, qui offre à  toute
application la fonctionnalité de base, lorsqu’elle tourne sur le service Cluster.
Cette DLL générique fournit le mode de bascule active/passive et limite les applications
pour qu’elles ne puissent s’exécuter que sur un seul noeud.

Dans le mode bascule active/passive, supporté par Exchange Server 5.5, la DLL
de ressource générique définit une application comme une ressource du service
Cluster. Le Failover Manager garantit alors que l’application ne tourne jamais
que sur un seul noeud du cluster à  la fois. L’application fait partie d’un groupe
de ressources utilisant un nom commun dans tout le cluster. Toutes les applications
tournant dans le groupe de ressources apparaissent sous ce nom à  tous les clients
du réseau.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010