> IoT > Les tentatives de piratage via l’IoT affolent les entreprises

Les tentatives de piratage via l’IoT affolent les entreprises

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 26 février 2020
email

Pour preuve, 7 sur 10 sont conscientes de ces approches. Face à ces menaces et à la surface d’attaque de plus en plus étendue, les organisations sont vulnérables, pour autant prennent-elles toutes les précautions de sécurité ?

Les tentatives de piratage via l’IoT affolent les entreprises

Les professionnels IT n’ont pas confiance dans la sécurité de leur réseau

9 sur 10 le confirment ! Pourtant 84 % reconnaissent disposer de dispositifs IoT sur leurs réseaux. Si les entreprises sont conscientes du piratage, plus de la moitié n’utilisent pas de mesures de sécurité autres que les mots de passe par défaut.

Alors, quel secteur est le plus préoccupé par la sécurité ?

  • Les services financiers (89 %) ne sont pas sûrs d’être protégés contre les violations
  • Les secteurs de la santé (88 %) et des services (86 %) suivent de près
  • L’éducation et les pouvoirs publics sont les secteurs les moins préoccupés

 

Les menaces d’initiés sous-estimées

Le principal risque de violation vient surtout de l’extérieur de l’entreprise (55%)

Plus de 70 % pensent avoir une visibilité totale des appareils présents sur leur réseau. Mais, l’abus d’initiés et de privilèges figure parmi les trois principales causes de violations.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 5 Piliers du Search sur site

Les 5 Piliers du Search sur site

CDO, CMO, CCO, découvrez comment augmenter votre performance digitale, améliorer votre efficacité opérationnelle et optimiser l'expérience client grâce au Yext Search Experience Cloud. Mettez toute la puissance des Verified Answers au profit de la visibilité de vos services digitaux, téléchargez le livre blanc Yext et bénéficiez d’une démo complète.

La pénurie de compétences IoT

Le déploiement de l’IoT touche 83 % des entreprises européennes contre 85 % en Amérique du Nord. Toutefois, les déploiements IoT échouent en raison

  • du manque de personnel informatique qualifié (37 %)
  • du coût et de l’effort de maintenance trop importants (29 %)
  • de la complexité liée à l’implémentation (19 %)

 

 

 

Source étude Extreme Networks – 540 professionnels IT – Amérique du Nord, Europe, Asie-Pacifique

 

IoT - Par Sabine Terrey - Publié le 26 février 2020