> Tech > Les UDF dans des contraintes de vérification

Les UDF dans des contraintes de vérification

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les contraintes de vérification vous permettent de définir des règles pour des données valides quand vous créez une table ou modifiez sa définition. Dans SQL Server, vous pouvez spécifier une UDF (user-defined function) dans l’expression logique qui définit la contrainte. Les UDF favorisent la réutilisation du code et permettent de

Les UDF dans des contraintes de vérification

définir des tests de validité complexes. Il est intéressant de pouvoir utiliser des requêtes sur les données existantes de la table de sujets, dans le cadre de la contrainte. Par exemple, vous pouvez créer une UDF ChkDate- Interval qui renvoie 1 si une autre ligne existe dans la même table Item avec la même valeur item number et un intervalle de date en chevauchement pour le prix. Quand il n’existe pas de ligne en chevauchement, Chk DateInterval renvoie 0. Vous pouvez ensuite ajouter une contrainte de vérification référençant cette fonction quand vous créez la table :

CREATE TABLE Item
( ItemNbr Int,
Price Decimal( 10, 2 ),
BgnDate Date,
EndDate Date,

Check ( ChkDateInterval(
ItemNbr,

BgnDate, EndDate ) = 0 )

Support intégré pour un contrôle de simultanéité optimiste Le contrôle de simultanéité optimiste est une technique permettant d’empêcher des mises à jour simultanées conflictuelles à la même ligne d’une table. La méthode classique consiste à atteindre des lignes sans un verrou et à utiliser une copie sauvegardée du tampon horodateur d’une ligne atteinte (ou un total de contrôle de tout le contenu de la ligne) pour voir si un autre processus a effectué des changements, avant de procéder à une mise à jour sur la ligne. SQL Server fera le ménage quand vous déclarerez un curseur avec le mot-clé Optimistic :

Declare EmpCursor Optimistic
For Select EmpId, EmpName
From Employee
Order By EmpId
For Update of EmpName

Avec cette définition de curseur, les lignes ne sont pas verrouillées au moment où elles sont atteintes. Quand l’application tente une mise à jour positionnée, telle que

Update Employee
Set EmpName = :NewName
Where Current of EmpCursor

SQL Server vérifie le tampon horodateur saved ou le total de contrôle par rapport à la valeur correspondante pour la ligne current et refuse la mise à jour si les deux valeurs diffèrent.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Services Cloud Managés

Guide de Services Cloud Managés

Accélérer votre transformation digitale, protéger et sécuriser vos environnements Cloud avec les offres de support, d'accompagnement et de services managés. Découvrez le TOP 3 des Services Managés pour accompagner la transformation de vos environnements Cloud, gagner en agilité et en sécurité dans un monde d'incertitudes.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010