> Data > L’Intelligence Artificielle au cœur de la sphère financière

L’Intelligence Artificielle au cœur de la sphère financière

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 18 décembre 2017

Quel est l’impact de cette technologie au sein des fonctions financière et comptable et au cœur des pays ? L’amélioration des tâches quotidiennes est certaine, mais la responsabilité des directeurs financiers est engagée …

L’Intelligence Artificielle au cœur de la sphère financière

32% des départements financiers optent pour l’IA

L’Intelligence Artificielle touche de nombreux domaines. Qu’en est-il côté finance ? Un tiers des départements financiers recourent déjà à cette technologie, ce phénomène va s’amplifier pour 84% des directeurs financiers français (88% – Monde).

Les conséquences sur la réputation de l’entreprise sont toutefois prises très au sérieux puisque la responsabilité des directeurs financiers pourrait être pointée du doigt en cas de non-conformité aux réglementations, de pénalités financières ou de chute de la valeur boursière résultant d’une décision prise par une IA déficiente…

Qui sera responsable ? Le directeur financier (23%), le directeur général (19%) et le développeur du logiciel IA (14%)

 

La fracture IA

Toutefois, l’adoption de l’IA révèle des différences entre pays. Alors que les britanniques (20%) et les Etats-Unis (18%) ne déploieront pas activement l’IA l’année prochaine, les indicateurs allemands et français  sont plus optimistes. Seuls 6% (France) n’envisagent pas de déploiements IA.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365

Sécurité Office 365

Si l’e-mail est redevenu le talon d’Achille de la sécurité, le problème se complexifie avec Office 365 et sa multiplicité d’accès aux courriers et données de l’entreprise. Voici comment répondre aux défis de contrôle, de visibilité et de sérénité en renforçant la sécurité de la messagerie.

La France en tête !

L’IA automatise les tâches répétitives et fastidieuses. Mais les tâches stratégiques et à haute valeur ajoutée sont évidemment passées à la loupe.

L’engouement français est réel puisque 46% sont confiants sur l’évolution de l’IA au cours des dix prochaines années pour les décisions financières stratégiques (vs Allemagne – 35%, Etats-Unis – 24%).

 

La finance du futur

Le comportement et les décisions des équipes financières sont examinées de près. C’est ainsi que le rôle de l’IA sera déterminant au sein de ces services pour 42% des directeurs financiers, et cette technologie affiche même une longueur d’avance sur les autres puisque que le classement retenu est la suivant :

  • IA
  • Blockchain
  • Cybersécurité
  • Analyse des données

Reste à convaincre les comptables et responsables financiers dont l’optimisme est moindre (23% et 19% respectivement en accord avec la direction financière)

 

Etude BlackLine menée par Censuswide

 

 

Data - Par Sabine Terrey - Publié le 18 décembre 2017