> Tech > Matériel (2)

Matériel (2)

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les utilisateurs se servent aussi du stylet pour sélectionner des rubriques de menus et appuyer sur des boutons. Le stylet modifie quelque peu les conventions UI (User Interface) Windows classiques - ainsi, au lieu de faire un clic droit pour afficher un menu contextuel, les utilisateurs tapent et maintiennent le

stylet
sur l’écran. Microsoft a simplifié radicalement
les UI Windows pour les Pocket
PC antérieurs et a poursuivi cette technologie
avec les Pocket PC 2002, même
si les opérations demandent encore
davantage de tapes de stylet que dans
l’environnement Palm.

L’écran tactile est complété par des
boutons sur la face et sur les côtés. Ces
boutons comprennent généralement
un interrupteur, jusqu’à  quatre boutons
d’application programmables, et
une molette de déplacement vertical
permettant de choisir des rubriques de
menu et de défiler dans des listes.
Casio, HP et Compaq possèdent une
commande sur la façade avant, semblable
à  celle d’un Pager alphanumérique,
pour déplacer le curseur dans
les quatre directions. Cette commande
est surtout utile pour les logiciels de
jeux. Un bouton Record active l’application
d’enregistrement vocal, avec
l’aide d’un microphone intégré. Il y a
aussi un haut-parleur intégré. Et on
peut brancher un casque stéréo dans la
prise prévue à  cet effet.

On peut utiliser le port IR (infrarouge)
d’un Pocket PC pour synchroniser synchroniser
les données avec un PC équipé
d’IR, ou pour « projeter » des données
vers d’autres utilisateurs de PDA. Dans
les modèles précédents, le transfert de
données IR n’était possible qu’entre
des appareils sous Windows CE, à 
moins d’utiliser un logiciel tierce partie.
Toutefois, les appareils Pocket PC
2002 peuvent échanger les données
avec des PDA sous Palm OS. Les Pocket
PC 2002 incluent un ou deux LED
(écrans à  cristaux liquides) qui indiquent
la charge de la batterie ou signalent
à  l’utilisateur une notification ou
un message système.

Touts les Pocket PC ont un connecteur
sur la base de l’unité. Dans les premiers
modèles, c’était un port série ;
dans les Pocket PC 2002, il peut aussi
jouer le rôle d’un port USB.
Malheureusement, ce connecteur
n’est pas fondé sur un standard commun
et les fournisseurs s’obstinent à 
utiliser des modèles de connecteurs
propriétaires et donc incompatibles.
Un autre connecteur reçoit un adaptateur
CA pour charger la batterie intégrée
– en principe de type lithium-ion
ou lithium-polymère. Les fournisseurs
annoncent une durée de vie de batterie
allant de 8 heures à  14 heures par
charge. Dans la pratique, comme la plupart des Pocket PC sont utilisés de
façon intermittente, on peut viser à 
une pleine journée d’utilisation par
charge. Selon les spécifications de Microsoft, tous les appareils
Pocket PC 2002
doivent conserver leur
mémoire intacte pendant
au moins 72
heures après l’arrêt
pour batterie faible et –
sur les appareils à  batterie
amovible – au moins
30 minutes après le retrait
de la batterie principale.

En principe, la batterie
se recharge pendant
que les Pocket PC
sont placés dans un
socle synchrone rattaché
au connecteur propriétaire
sur la base de
l’unité. Le socle est
connecté à  un port USB
sur le PC de l’utilisateur
(les modèles précédents
étaient rattachés à  un port série).
Un CD-ROM qui contient Microsoft
ActiveSync 3.5 et Outlook 2002 accompagne
tous les appareils Pocket PC 2002. Les appareils sont également
compatibles avec Outlook 2000 et
Outlook 98. La synchronisation est automatique
dès que l’appareil est placé
dans le socle. Par défaut, le logiciel de
synchronisation opère sur le carnet
d’adresses, l’agenda et les tâches de
l’utilisateur. On peut aussi configurer
le logiciel pour synchroniser certains
dossiers et fichiers de e-mail. La synchronisation
avec un autre PIM (personal
information manager) ou logiciel email
nécessite l’un des add-ons tierce
partie, le plus souvent IntelliSync de
Pumatech.

Les entreprises qui possèdent à  la
fois Microsoft Exchange Server et
Microsoft Mobile Information Server
2002 peuvent configurer ActiveSync de
manière à  assurer la synchronisation à 
base de serveur pour les appareils
Pocket PC 2002, sans utiliser le socle
synchro – l’appareil à  synchroniser n’a
besoin que d’une connexion réseau active
(avec ou sans fil). Les solutions
tierce partie peuvent assurer la synchronisation
à  base de serveur entre les anciens Pocket PC et Exchange ou
Lotus Notes.

Tous les Pocket PC 2002 sont extensibles.
La plupart possèdent un slot
CompactFlash (CF) intégré. Certains
ont aussi un slot Secure Digital (SD)
plus petit, et plusieurs ont des adaptateurs
qui acceptent un slot PC Card. La
mémoire flash est disponible dans les
formats CF et SD ; divers modems avec
et sans fil et adaptateurs de réseau sont
disponibles dans les formats CF et PC
Card. Les appareils Intermec et Symbol
ont des slots PC Card internes non accessibles
à  l’utilisateur final ; ces slots
contiennent généralement des modems
sans fil ou des NIC installés en
usine.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Comment sécuriser la Digital Workplace ?

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010