> Tech > Mécanismes de la journalisation d’enveloppes

Mécanismes de la journalisation d’enveloppes

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les mécanismes de la journalisation d’enveloppes et de la remise des messages sont simples. Si une base de données activée pour la journalisation d’enveloppes envoie ou reçoit un message, le catégoriseur Exchange en envoie une copie à la boîte aux lettres de journal. Le catégoriseur prend la décision de capturer

Mécanismes de la journalisation d’enveloppes

le message, déterminant ainsi s’il doit être journalisé lorsque la base de données a été marquée pour la journalisation (à savoir, msExchMessageJournalRecipient sur la base de données n’est pas nul.) Si le message doit être journalisé, le catégoriseur Exchange le dédouble (création de deux éléments identiques) et met la copie en file d’attente dans la boîte aux lettres de journal.

Il ajoute deux propriétés MAPI à l’original et au message de journal. Il définit la valeur ExJournalData sur la propriété PR_JOURNAL_IDENTIFIER et ajoute tout destinataire de journal à PR_JOURNAL_RECIPIENT_ LIST. Ces propriétés MAPI résident dans le BLOB XEXCH50 à utiliser pour la remise des messages sur SMTP. Vous noterez que l’extension SMTP XEXCH50 est propre à Exchange.

Lorsque la boîte aux lettres de journal reçoit le message de journal, ce dernier ne peut pas être lui-même journalisé (si la base de données contenant la boîte aux lettres en question est marquée pour la journalisation) car le catégoriseur Exchange examine le message de journal et l’identifie comme tel, à partir des propriétés de journal. Prenons un exemple simplifié à l’extrême : supposons que l’expéditeur d’un message réside dans une base de données activée pour la journalisation et que le destinataire se trouve dans une base de données non activée pour cette fonctionnalité. (Pour les besoins de la démonstration, je fais référence à des bases de données sur des serveurs Exchange distincts.) La figure Web 1 (www.itpro.fr, Club Abonnés, mois concerné) illustre le flux de message.

Dans des environnements plus complexes, pour lesquels la journalisation est activée tant sur la base de données de l’expéditeur que sur celle du destinataire, le catégoriseur Exchange, lorsqu’il est appelé pour la première fois au niveau expéditeur, journalisera le message pour ce dernier et pour le destinataire. Si la journalisation de la base de données du destinataire est activée vers une boîte aux lettres de journal distincte de celle de l’expéditeur, le catégoriseur Exchange, lorsqu’il est appelé pour la première fois, journalise vers les deux boîtes aux lettres de journal, comme l’illustre la figure Web 2 (www.itpro.fr Club abonnés).

Cette journalisation vers les boîtes aux lettres de journal de l’expéditeur et du destinataire, lors du premier appel du catégoriseur, s’effectue pour les raisons suivantes : le catégoriseur examine chaque destinataire sur le message, détermine à quelles bases de données le message doit être remis, puis examine l’attribut msExchMessageJournalRecipient pour chacune des bases de données afin de déterminer si le message doit être journalisé. Comme les messages de journal parviennent aux deux boîtes aux lettres de journal, Exchange met à jour la propriété PR_JOURNAL_RECIPIENT_LIST du message original pour indiquer qu’un message de journal a été envoyé aux deux boîtes aux lettres en question. Par conséquent, lorsque le catégoriseur Exchange traite le message au niveau de la base de données de destinataire, le message n’est par rejournalisé.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Comment cerner la maturité digitale de votre entreprise ?

Conçu pour les directions IT et Métiers, ce guide vous permettra d'évaluer précisément vos processus de communication client, d'identifier vos lacunes et points d'inflexion pour établir un plan d’actions capable de soutenir durablement votre évolution. Bénéficiez maintenant d'une feuille de route complète.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010