> Data > Microsoft fait son entrée dans le NoSQL

Microsoft fait son entrée dans le NoSQL

Data - Par Guillaume Rameaux - Publié le 22 août 2014
email

L’éditeur lance de nouveaux services sur Azure.

Microsoft fait son entrée dans le NoSQL

La plateforme cloud propose désormais une version beta d’Azure DocumentDB, un service de base de données NoSQL supportant nativement JSON et JavaScript. Cette offre constitue la première incursion de Microsoft sur ce marché. « Un des principes de base de la stratégie Azure est de construire une plateforme ouverte qui offre aux développeurs de la flexibilité pour concevoir des applications en employant les technologies de leur choix », explique Vibhor Kapoor, Responsable marketing de Microsft Azure.

Et le NoSQL est en passe de s’imposer comme la plateforme de prédilection pour les applications web et mobile. La firme propose donc aujourd’hui à ses clients une base de données NoSQL cumulant capacités transactionnelles et requêtes SQL. Pour booster les performances, DocumentDB intègre également le moteur de traitement in-memory Hekaton développé pour SQL Server 2014. À noter que d’autres solutions NoSQL sont accessibles via le portail Azure Store : MongoDB, MongoLabs, Nodejitsu, Redis, et RavenHQ.

Azure s’enrichit également d’un service de recherche, lui aussi en preview. Azure Search permet aux développeurs d’intégrer à leurs applications un module de recherche prêt à l’emploi sans avoir  se soucier du déploiement de la maintenance ou de l’administration de l’infrastructure.

Microsoft annonce dans le même temps la disponibilité générale du composant Apache Hbase au sein de sa distribution Hadoop HDInsight et l’ajout de 300 images préconfigurées dans l’Azure Gallery : systèmes d’exploitation (Debian, Ubuntu, CentOS, Suse,FreeBSD), plateformes de développement (LAMP, Ruby on Rails, Node, Django) ou applications (WordPress, Drupal, Apache Solr).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de Migration Windows Server 2008

Guide de Migration Windows Server 2008

L’année 2019 marque la fin de vie de Windows Server 2008/2008 R2 et SQL Server 2008/2008 R2, deux briques très populaires dans l’offre Microsoft et largement adoptées en France par des entreprises de toute taille. Il y a urgence à étudier les solutions possibles, découvrez-les dans ce Guide Thématique.

Data - Par Guillaume Rameaux - Publié le 22 août 2014