> Tech > Microsoft Singularity : l’après Windows

Microsoft Singularity : l’après Windows

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Singularity est né du désir des chercheurs de Microsoft il y a deux ans de ne répondre qu'à une seule question: « À quoi ressemblerait un système d'exploitation axé sur la fiabilité et construit à partir de rien », peut-on lire sur le site de la division de recherche de

Microsoft Singularity : l’après Windows

Microsoft. Comme la plupart des projets de recherche de Microsoft, Singularity ne sera probablement jamais commercialisé tel quel, mais les découvertes que les chercheurs feront avec le système d’exploitation pourraient trouver une place dans Windows ou dans les autres produits offerts par le géant informatique.

Le système a déjà aidé les chercheurs à trouver de nouvelles façons de réduire la dépendance entre les différents sous-systèmes de Windows, ce qui pourrait éventuellement améliorer sa fiabilité. « Singularity est basé sur des concepts d’architecture qui n’ont rien à voir avec Windows. L’équipe de recherche a fait table rase et n’a repris aucun composant de Windows pour écrire les 300 000 lignes en C# de Singularity » résume Pierre-Louis Xech. Basé sur une architecture micro noyau, ce dernier constitue le coeur du système.

De taille réduite, il n’incorpore que les fonctions de base de l’OS, telles que la gestion de la mémoire, des processeurs et l’ordonnancement des tâches. Une autre particularité de Singularity est de s’appuyer sur « Bartok » (nom de code interne), un ensemble compilateur-interface graphique développé par Microsoft Research. « Ce projet vise à adresser des développements mariant l’efficacité, la sécurité et les nouvelles formes d’architecture. Cette session a pour objectif de sensibiliser les développeurs sur d’autres pistes de réflexion en matière de réflexion » commente Pierre-Louis Xech.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010