> Tech > Mieux corriger les erreurs

Mieux corriger les erreurs

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Vous pouvez accéder à la fonction Ecipse/WDSc Quick Fix en appuyant sur Ctrl+1. Cela permet de corriger des erreurs courantes. Voici deux exemples qui expliquent tout l’intérêt de la chose.


Exemple 1. Créer automatiquement une méthode. Dans votre code, vous souhaiterez peut-être appeler

une méthode que vous n’avez pas encore créée. Avec la fonction Quick Fix, Eclipse/WDSc crée une méthode vide basée sur un appel de méthode que vous écrivez dans le code. Ainsi, si votre code contient

String request = "hi"; String response = newMethodCall(request);

votre classe ne se compilera pas parce qu’il n’y a pas de méthode nommée newMethodCall. En revanche, si vous déplacez le curseur à la fin de newMethodCall et appuyez sur Ctrl+1, vous créez une méthode appelée newMethodCall. Cette manoeuvre ajoute ceci à votre classe Java :

private String newMethodCall(String request)
{ // T0D0 Auto-generated method stub return null; }

À noter que la fonction Quick Fix est assez intelligente pour ajouter la variable String comme un paramètre à la nouvelle méthode.

Exemple 2. Corriger des fautes d’orthographe courantes. Parfois, une frappe trop rapide entraîne une faute d’orthographe dans un nom de classe ou de variable. La déclaration de variable suivante ne se compile pas parce que StringBuffer est mal orthographié :

private StringBufer f;

Mais, si vous placez le curseur à la fin de l’erreur (dans ce cas à la fin du mot StringBufer), et si vous appuyez sur Ctrl+1, le système suggère diverses corrections. L’une d’elles consiste à changer la déclaration de StringBufer en StringBuffer. Bien entendu, vous pourriez aussi créer automatiquement une classe appelée StringBufer, comme expliqué dans l’exemple 1.

Par Chuck Caplan

Téléchargez gratuitement cette ressource

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

IBMi et Cloud : Table ronde Digitale

Comment faire évoluer son patrimoine IBMi en le rendant Cloud compatible ? Comment capitaliser sur des bases saines pour un avenir serein ? Faites le point et partagez l'expertise Hardis Group et IBM aux côtés de Florence Devambez, DSI d'Albingia.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010