> Mobilité > Mise en place d’un cluster Exchange 2007 CCR

Mise en place d’un cluster Exchange 2007 CCR

Mobilité - Par Laurent Teruin - Publié le 24 juin 2010
email

La mise en place d’un cluster Exchange 2007 de type CCR ne représente pas de difficultés majeures si cette entreprise est correctement préparée et si vous maîtrisez correctement les principes de bases inhérents à cette infrastructure.
Nous allons donc passer en revue avant de procéder à son installation, les différents composants dont vous aurez besoin et les aspects techniques auxquels vous aurez à faire face. Malgré ces nombreuses étapes, le cluster CCR (Cluster en Réplication Continue) est de loin le plus simple à installer et celui qui vous demandera le moins de validation matérielle.


Contenu complémentaire :

Le site du groupe utilisateur GU-CU

Mise en place d’un cluster Exchange 2007 CCR

Le principe du cluster CCR est relativement simple. « Relativement » car nous n’irons pas nous plonger dans les détails intrinsèques du mécanisme de réplication mais nous nous contenterons ici de l’installer et de vérifier son fonctionnement. Le CCR s’appuie sur la couche cluster fournie dans Windows 2003 Version Entreprise et sur la version Entreprise d’Echange 2007. L’architecture est cependant limitée à un cluster de deux noeuds présents dans un même sous réseau, qui vont – sur le principe d’un actif, un passif-, exécuter un serveur Exchange 2007 virtuel (EVS). Chaque noeud possède un stockage local des bases Exchange.

Ces dernières sont répliquées via un mécanisme interne aux CCR vers le second serveur (serveur passif). On distinguera dans cette duplication deux étapes importantes que sont : l’envoi de la base de données (Seeding) et la duplication des journaux sur le noeud passif (Log Shipping). En cas de bascule d’un noeud (actif) vers le second noeud (Passif) la réplication s’inverse automatiquement. Dans le cadre d’un cluster deux noeuds, le problème de la légitimité se pose malgré tout : Explication

L’exécution d’un serveur Exchange virtuel par un noeud du cluster est basée sur une notion de majorité (Majority Node Set). Dans le cadre d’un serveur Exchange 2003/2007 basé sur un stockage de type San partagé (Single Copie Cluster) par tous les membres du même cluster, le problème de ne pose pas. Le quorum est stocké sur une partition partagée. Dans le cadre d’un cluster CCR, le stockage est local et compte tenu que ce dernier est limité à deux membres, la perte d’un membre ne permet pas d’avoir la majorité, au mieux 50 %.

Ainsi, pour permettre la perte d’un noeud et la bascule automatique du serveur Exchange virtuel (EVS) vers le noeud passif, on adjoint un troisième acteur de type serveur de fichier qui fera office de témoin de majorité. Ce dernier est appelé le File Share Witness. (FSW). Il s’agit en fait d’un simple répertoire partagé qui fera office de témoin de majorité et qui permettra d’atteinte la majorité en cas de perte d’un des noeuds du cluster.

L’architecture d’un cluster CCR peut donc se résumé au schéma suivant. Voir Figure 1. Note : Il est conseillé de positionner le File Share Witness sur un serveur Exchange assurant la fonctionnalité transport (HUB).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Mobilité - Par Laurent Teruin - Publié le 24 juin 2010