> Tech > Mode typiquement inutile

Mode typiquement inutile

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le mode typiquement inutile. Le mode qui suscite le plus de questions est le mode défragmentation (c'est-à dire, le commutateur /d). Utiliser ce mode pour défragmenter votre base de données Exchange peut sembler un bon moyen pour récupérer une bonne quantité d'espace disque - mais ce n'est pas le cas. Exchange

effectue déjà 
une défragmentation online au cours
de ses tâches de maintenance de base
de données nocturnes. La défragmentation
offline d’Eseutil ne récupère aucun
espace en provenance du fichier
.edb – elle ne fait que réagencer les
pages. (Pour compliquer les choses,
Exchange 2000 récupère l’espace du fichier
.stm pendant une défragmentation
online parce que les données sont
organisées en tranches contiguà«s dans
le fichier .stm mais s’étalent partout
dans le fichier .edb.)

Quand Exchange a besoin de davantage
d’espace, il utilise l’espace
libre à  l’intérieur du fichier base de
données avant d’utiliser plus d’espace
en provenance du disque. Par conséquent,
une défragmentation offline
n’est nécessaire que si l’on a un besoin
pressant d’espace disque ou si l’on est
intervenu pour réduire considérablement
la quantité d’espace qu’utilise la
base de données, comme déplacer de
nombreuses boîtes à  lettres ou placer
de nombreux attachements dans un
système HSM (Hierarchical System
Management). Par exemple, si vous ramenez
votre base de données de 30 Go à  5 Go de données, vous pouvez effectuer
une défragmentation offline pour
récupérer ces 25 Go d’espace disque.
Mais cette action est inutile si elle
aboutit à  redonner à  votre IS sa taille
originale, sauf si vous essayez de réduire
la durée d’exécution des sauvegardes.

Dans les rares cas où une défragmentation
offline est souhaitable, il
faut mettre la base de données offline,
c’est-à -dire stopper tout le SI dans
Exchange 5.5. Dans Exchange 2000,
vous pouvez simplement démonter la
base de données cible. Quand vous utilisez
Eseutil avec le commutateur /d,
Eseutil copie l’ancienne base de données
dans un fichier temporaire, page
par page. Au terme de la défragmentation,
Eseutil remplace l’ancienne base
de données par la nouvelle. Cette approche
est particulièrement sûre parce
qu’Eseutil ne supprime pas la base de
données originale tant que l’opération
de copie ne s’est pas bien terminée.

Bien que le mode défragmentation
soit sûr, il demande beaucoup d’espace
disque libre et de temps d’exécution.
L’article Microsoft « XADM: How
to Defragment with the Eseutil Utility
(Eseutil.exe) » (http://support.microsoft.
com/default.aspx?scid=kb;en-us;
q192185) stipule que vous devez avoir
un espace disque libre égal à  110 % de
la taille de la base de données que vous
êtes en train de défragmenter. Ainsi,
pour défragmenter une base de données
de 60 Go, il vous faut 66 Go d’espace
libre sur le serveur. Bien que le
commutateur /t d’Eseutil vous permette
de spécifier un autre emplacement
(un disque du réseau, par
exemple) pour le fichier base de données
temporaire, préparez-vous à  une
très longue attente – la défragmentation
est une opération lourde en I/O.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Les 7 étapes d’un projet de dématérialisation RH

Dans ce livre blanc, nous vous donnons les clés pour concevoir votre projet de dématérialisation RH. Vous découvrirez chacune des étapes qui vous permettront d’apporter de nouveaux services aux collaborateurs, de vous adapter aux nouvelles pratiques et de renforcer la marque employeur.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010