> Tech > Modèles et fonctions de processeurs

Modèles et fonctions de processeurs

Tech - Par iTPro - Publié le 13 octobre 2014
email

Pour éclairer le débat, je vais définir ce que j'entends par une fonction de processeur et un modèle de processeur.

Modèles et fonctions de processeurs

Une fonction de processeur est une fonctionnalité fournie par certaines familles de processeurs POWER mais pas par toutes. Par exemple, les familles POWER6 et POWER7 amélioraient la performance des références de pointeurs et de leur arithmétique. Cette fonction n’existe sur aucun processeur POWER5.

Un modèle de processeur est une abstraction qui représente tous les processeurs dotés des mêmes fonctions de processeur. En principe, c’est ce qui définit une famille de processeurs. Par exemple, la famille POWER6 représente différentes puces qui mettent en oeuvre l’architecture POWER6, toutes étant considérées du même modèle.

Mais alors, comment fonctionne la génération de code adaptatif ? Supposons que vous utilisiez la 6.1 sur deux systèmes, un POWER5 et un POWER6. Quand vous créez un module ILE sur POWER6, le traducteur reconnaît votre matériel et dresse une liste de toutes les fonctions de processeur disponibles. Quand le traducteur génère du code pour votre module, il essaie d’utiliser ces fonctions-là s’il en a la possibilité. Le traducteur se souvient aussi des fonctions qui ont été utilisées. Par conséquent, il peut sauvegarder une liste de fonctions en même temps que le module créé, et en même temps que les programmes ou programmes de service auxquels le module est lié.

À présent, supposons que vous ayez un programme construit de la sorte, et que vous vouliez l’exécuter sur votre POWER5. Il se peut fort bien que le code généré pour le programme ne soit pas compatible avec POWER5 parce que ce code a été conçu pour exploiter les fonctions de POWER6.

Cela ne doit pas vous inquiéter : vous pouvez simplement sauvegarder votre programme et le restaurer sur le serveur POWER5. Par défaut, la première fois que le programme est activé, sa compatibilité est inspectée. Si la liste de fonctions qui a été utilisée pour écrire le programme contient des fonctions non disponibles sur le processeur courant, le système invoque simplement le traducteur pour qu’il convertisse le programme. Cette fois, le traducteur reconnaît qu’il tourne sur une plate-forme POWER5 et il génère du code qui n’utilise que les fonctions présentes sur celle-ci.

À noter que si votre code n’a pas été conçu pour tirer parti des fonctions POWER6 spéciales, le programme n’est pas converti sur le serveur POWER5. Le système reconnaît qu’il est déjà entièrement compatible avec le modèle de processeur courant et il laisse le programme être activé en l’état.

A noter aussi que nul code source n’est nécessaire pour convertir vos programmes sous une forme compatible. Grâce à la nature de l’architecture MI, tout ce qui est nécessaire pour convertir les programmes est contenu dans les objets programme eux-mêmes.

Téléchargez cette ressource

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

Ce livre blanc décrit les différents aspects indispensables pour la mise en place d’une approche SD-WAN sécurisée et de confiance. Ce document s’adresse aux consultants et responsables sécurité des systèmes d’information pour bien comprendre les enjeux du Trusted SD-WAN à l’heure de la transformation numérique des entreprises.

Tech - Par iTPro - Publié le 13 octobre 2014

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT