> Tech > Modes de fonctionnement

Modes de fonctionnement

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Les entreprises utilisant Exchange 2000 peuvent fonctionner en mode natif ou mixte. Dans le premier cas, l'organisation ne contient que des serveurs Exchange 2000. Elle peut donc tirer parti des derniers concepts, tels que les groupes administratifs et les groupes de routage. (Pour mieux comprendre la relation entre les sites

et les groupes, voir l’encadré  » Sites et groupes « ).

Le mode mixte implique qu’il existe des machines Exchange Server de bas niveau
(c’est-à -dire Exchange Server 5.5, 5.0 ou 4.0) dans l’organisation, ce qui restreint
les possibilités d’Exchange 2000 en l’obligeant à  se conformer aux contraintes
de l’ancien modèle du site (dans une organisation Exchange Server en mode mixte
il faudra utiliser l’ADC).



La Figure 5 montre l’affichage, par l’Administrateur Microsoft Exchange d’Exchange
Server 5.5, d’un site en mode mixte. Deux serveurs du site – COMET et DBOIST-MSXL
– exécutent Exchange Server 5.5 ; les autres exploitent Exchange 2000. Les services
de réplication et un accord de connexion gérés par l’ADC garantissent que les
machines Exchange Server 5.5 reconnaissent les serveurs Exchange 2000 comme leurs
homologues, même si les deux groupes de serveurs exécutent différentes architectures.
En observant le même site avec l’ESM, que montre la Figure 6, on voit aussi tous
les serveurs. Mais l’ESM offre, en plus, une assistance graphique pour spécifier
les serveurs Exchange 2000 : leurs icônes sont en caractères plus gras que celles
de leurs homologues Exchange Server 5.5. On peut voir également que, dans l’ESM,
les icônes représentant les dossiers des sites Exchange Server 5.5 n’ayant pas
encore migrés vers Exchange 2000 sont blanches et que celles représentant les
dossiers des sites contenant au moins un serveur Exchange 2000 sont brun clair.



Il vaut toujours mieux effectuer les opérations d’administration avec
l’outil natif d’un serveur



Il vaut toujours mieux effectuer les opérations d’administration avec l’outil
natif d’un serveur. En d’autres termes, il faut gérer les machines Exchange Server
5.5 avec un programme d’administration Exchange Server 5.5 et les serveurs Exchange
2000 avec l’ESM. Le programme d’administration d’Exchange Server 5.5 peut tourner
sur une station de travail ou un serveur Windows 2000, ce qui permet aux deux
programmes d’administration de tourner sans problème sur le même système.



Une entreprise disposant d’un environnement Exchange Server existant continuera
à  fonctionner en mode mixte tant que les systèmes Exchange Server de bas niveau
n’auront pas tous migré à  Exchange 2000. (La migration est souhaitable car le
mode natif offre une plus grande souplesse organisationnelle, comme la capacité
à  combiner plusieurs groupes de routage en un seul groupe d’administration. Toute
organisation de taille moyenne ou de grande taille (c’est-à -dire de 20 à  200 serveurs,
ou plus) risque de tourner très longtemps en mode mixte en raison de l’effort
requis pour migrer les serveurs. En fait, l’option de ne pas migrer les serveurs
de bas niveau et d’installer les serveurs Exchange 2000 sur du nouveau matériel
pour y transférer les boîtes aux lettres, est tout à  fait défendable. (Il est
très facile de déplacer les boîtes aux lettres sur les nouveaux serveurs, car
les serveurs Exchange 2000 imitent l’architecture de bas niveau, et vont même
jusqu’à  exécuter un Directory Store factice au moyen de services de réplication.
Cette imitation leur permet de donner aux machines Exchange Server de bas niveau
l’illusion de communiquer avec des serveurs exploitant la même architecture et
de pouvoir par conséquent transférer les boîtes aux lettres et effectuer d’autres
opérations d’administration, comme si tous les serveurs se trouvaient dans le
même site).



L’installation de nouveaux serveurs, au lieu de migrer les systèmes existants,
exige un investissement supplémentaire en termes de matériel. Mais cette méthode
accélère la progression de la migration, puisqu’il n’est pas nécessaire de migrer
les serveurs de Windows NT à  Windows 2000, puis d’Exchange Server 5.5 à  Exchange
2000 – processus qui ne se fait pas en une fois, du jour au lendemain. Une fois
que toutes les boîtes aux lettres sont transférées, les anciens serveurs peuvent
être désactivés et le matériel peut servir à  créer des serveurs tout neufs prêts
pour Windows 2000 et Exchange 2000.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010