> Tech > Monitoring et reporting avec SCE 2010

Monitoring et reporting avec SCE 2010

Tech - Par iTPro - Publié le 03 janvier 2012
email


Il est appréciable de pouvoir à partir d’une seule console surveiller son parc informatique ou définir des rapports que nous recevrons par exemple par email. SCE 2010 propose ces services pour la majorité des technologies et produits Microsoft (SQL Server, Windows Server, Windows Client, IIS, SCOM, SCVMM,

Web Application, etc.). Vous pouvez donc par exemple surveiller votre environnement Exchange en toute simplicité.

Une gestion des alertes (ou notifications) tirée de SCOM est très intéressante dans SCE. A partir d’un ou de plusieurs critères que nous avons spécifiés, nous pouvons recevoir une alerte par mail, par IM ou même par SMS en connectant un boîtier GSM au serveur. Une autre des possibilités est d’exécuter un script ou une commande permettant par exemple de redémarrer un service si celui-ci s’est arrêté. Tous les scénarios sont envisageables étant donné que nous pouvons pousser le produit assez loin (SNMP, Web Services, etc.).

Il y a plusieurs nouveautés concernant le reporting et le monitoring dans SCE 2010. Nous pouvons désormais identifier les Asset Tags ou les numéros de série des BIOS des ordinateurs gérés. Les Management Packs que nous avons introduits en début d’article sont désormais téléchargeables directement depuis le catalogue web. Un Management Pack (MP) est un ensemble de composants qui est utilisé à travers les différentes fonctionnalités du produit. Nous distinguons parfois des MP pour SCE et d’autres pour SCOM. Un catalogue en ligne permet d’obtenir la liste de ces MP : voir sur le site de Microsoft. Un SDK permet d’en développer. Plusieurs constructeurs proposent déjà leurs MP comme DELL ou HP. Nous pouvons ainsi configurer des alertes en cas de panne matérielle.

Les autres nouveautés de SCE 2010

Il reste plusieurs nouveautés dans SCE 2010 à commencer par la gestion des ordinateurs. Nous retrouvons un dashboard qui présente un aperçu de l’état de santé des ordinateurs, du niveau des mises à jour, de la présence d’alertes, etc. Nous pouvons désormais créer des groupes d’ordinateurs en plus de ceux par défaut qui permettront d’ajouter des ordinateurs de façon automatique et cela, en fonction des caractéristiques que nous avons déterminées. Voir figure 7.

La gestion des mises à jour (WSUS) a été consolidée ainsi que la partie déploiement d’applications. Nous pouvons désormais déployer des applications en se basant sur des critères (OS, architecture, langue). Une bannière de notification jaune apparaît en haut de la console SCE lorsqu’un MP est disponible ou par exemple lorsque le mot de passe du compte de service va expirer. Enfin, la recherche des objets a été améliorée : des filtres peuvent être utilisés dans la création des vues.

Conclusion

System Center Essentials est le couteau suisse d’un administrateur système pour les petites et moyennes entreprises. Une fois que toutes les personnalisations sont effectuées, le produit s’adapte réellement aux besoins d’une entreprise. Certaines SSII ont même trouvé un business intéressant en pilotant plusieurs SCE qui sont eux-mêmes gérés par un serveur SCOM. De plus, les Management Packs représentant le meilleur moyen d’enrichir le produit, rend SCE attrayant.

Le positionnement de Microsoft sur le marché du Cloud Computing nous amène à nous poser des questions sur le positionnement futur de SCE lorsqu’on voit l’arrivée de Windows Intune. Gardons un œil sur ces produits !

Téléchargez gratuitement cette ressource

Protection des Données : 10 Best Practices

Protection des Données : 10 Best Practices

Le TOP 10 des meilleures pratiques, processus et solutions de sécurité pour mettre en œuvre une protection efficace des données et limiter au maximum les répercutions d’une violation de données.

Tech - Par iTPro - Publié le 03 janvier 2012