> Tech > Mythe N° 3 : autorité adoptée et SQL dynamique

Mythe N° 3 : autorité adoptée et SQL dynamique

Tech - Par iTPro - Publié le 12 juillet 2012
email

Toujours à propos d'autorité adoptée, dès lors que vous définissez *OWNER comme attribut de programme de User Profile, tout ce qui se passe dans le programme adopte l'autorité, n'est-ce pas ?

Mythe N° 3 : autorité adoptée et SQL dynamique

 Pas exactement. S’il y a du SQL dynamique dans le programme, l’instruction dynamic SQL n’a pas accès à l’autorité adoptée provenant du programme. Pour que l’instruction dynamic SQL adopte l’autorité, vous devez régler l’attribut Dynamic User Profile sur *OWNER lorsque vous compilez le programme. Notez bien que j’ai dit lorsque vous compilez le programme. Vous pouvez définir les attributs d’autorité adoptée d’un programme soit quand vous le compilez, soit par la commande Change Program (CHGPGM). Malheureusement, il n’existe pas d’interface permettant de changer l’attribut Dynamic User Profile une fois que le programme a été compilé. Pour changer la valeur, vous devrez recompiler le programme.

Téléchargez gratuitement cette ressource

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

TOP 5 Modernisation & Sécurité des Postes Clients

Pour aider les entreprises à allier les restrictions liées à la crise et la nécessaire modernisation de leurs outils pour gagner en réactivité, souplesse et sécurité, DIB-France lance une nouvelle offre « Cloud-In-One » combinant simplement IaaS et DaaS dans le Cloud, de façon augmentée.

Tech - Par iTPro - Publié le 12 juillet 2012