> Tech > Non, l’impression n’est pas morte !

Non, l’impression n’est pas morte !

Tech - Par iTPro - Publié le 10 juin 2014
email

Avec l’émergence d’une génération de jeunes très familiers des technologies – les fameuses générations Y et digital natives -, certaines organisations pourraient être tentées de penser que les jours de l’imprimante laser sont comptés.

Non, l’impression n’est pas morte !

Mais ce n’est pas nécessairement le cas. On imprime encore bien plus que l’on ne pourrait le penser, et la génération montante n’est pas en reste.

L’impression a en effet encore de beaux jours devant elle. En Europe de l’Ouest, le marché au dernier trimestre 2013 a enregistré une progression de 5.5% par rapport à l’année dernière ! Une étude Ipsos/Electrogelos* révèle également la bonne santé du secteur avec quelques chiffres parlants qui confirment l’intérêt des entreprises françaises pour l’impression :

  • En France 200 milliards de pages sont imprimées par an
  • Le marché de l’impression en France connaît en moyenne une croissance de 2 à 3% par an
  • L’impression représente un budget total de 18 milliards d’euros pour les entreprises françaises
  • D’ici 2020, 60% des personnes interrogées pensent que les impressions se feront en grande quantité mais de façon fractionnée pour apporter des modifications au document si besoin.

Cependant, si ce marché rencontre toujours autant de succès, il n’en n’est pas moins en pleine mutation. L’impression est en train de changer du fait de l’évolution des technologies et des nouvelles générations qui arrivent dans les entreprises et qui y intègrent de nouvelles habitudes de consommation et de nouveaux besoins.

L’impression ne disparaît pas, elle devient mobile. Mais les entreprises sont-elles prêtes ?

Les nouvelles générations sont confrontées aux technologies et appareils mobiles très tôt, certaines écoles (et elles sont de plus en plus nombreuses), fournissent d’ailleurs des tablettes à leurs élèves. De nombreuses universités se sont quant à elles dotées de salles de classes 100% digitales, avec tablettes, tableaux digitaux interactifs, cours enregistrés et retransmis via l’Intranet de l’école, etc…

Avec cette ultra-digitalisation on serait en droit de penser que le besoin d’imprimer se réduit, que tout peut désormais être géré depuis les terminaux mobiles, et donc qu’une fois arrivés à l’âge d’entrer sur le marché du travail ces générations auront perdu l’habitude d’imprimer et d’utiliser tout simplement le papier comme support de travail. Cette prospection est tout à fait sensée, cependant elle ne reflète pas la réalité car l’impression est toujours bien présente, elle est simplement différente et les nouvelles générations font figures de fer de lance en ce qui concerne les nouvelles habitudes d’impression.

Grâce aux progrès rapides des terminaux mobiles tels que les smartphones et les tablettes, il est possible de réaliser plus de travail que jamais depuis ces terminaux. Chacun veut pouvoir accéder à ses fichiers à partir de ces derniers, mais veut également disposer des mêmes fonctionnalités dont il dispose sur son ordinateur de bureau « classique ». Il est en particulier critique pour les utilisateurs de pouvoir imprimer des documents directement depuis leurs tablettes et smartphones, au sein de l’entreprise et à distance, les employés étant de plus en plus mobiles.

Malheureusement, de nombreuses organisations ne le permettent pas. Las, faute d’accès à l’impression mobile, les entreprises limitent la productivité de leurs employés qui sont alors contraints d’ouvrir une session sur un poste de travail pour imprimer les documents dont ils ont besoin. Mais les employés veulent et ont besoin de gérer et contrôler leur travail sur leurs terminaux mobiles, comme c’est déjà le cas sur leur poste de travail.

Les organisations ne peuvent ainsi pas s’attendre à ce qu’une nouvelle génération apporte avec elle un environnement sans papier, mais plutôt qu’elle sollicite une plus grande flexibilité dans sa manière de gérer des impressions. Il ne faut également pas oublier que certains documents, malgré la digitalisation de l’économie et de l’entreprise, auront toujours vocation à être imprimés car l’entreprise se doit d’avoir des copies papier de ces derniers, souvent pour des raisons légales. C’est le cas par exemple des secteurs hospitaliers ou encore des départements juridiques et commerciaux.

Mettre en place des outils d’impression mobiles parait donc indispensable pour conserver, voire améliorer, la productivité des utilisateurs pour qui la mobilité et l’utilisation d’outils digitaux devient de plus en plus partie intégrante de leurs vies professionnelles et personnelles.

*Etude Ipsos/Electrogeloz, Avril 2013.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide Atlassian Data Center

Le Guide Atlassian Data Center

Face aux nombre croissants d’utilisateurs qui accèdent à vos apps, le Guide Atlassian Data Center présente les meilleures pratiques et solution d'évolutivité, de sécurité et de conformité en vous appuyant sur les normes du secteur et les logiciels présents dans votre stack technique, ce Guide Ultime répond à vos principales préoccupations pour assurer la conformité et surveiller tous les problèmes de sécurité potentiels de vos environnements applicatifs d’entreprise.

Tech - Par iTPro - Publié le 10 juin 2014