> Mobilité > Office 365 : votre informatique collaborative gérée par Microsoft

Office 365 : votre informatique collaborative gérée par Microsoft

Mobilité - Par Christophe Leroux - Publié le 21 février 2012
email

Exchange, Lync et Sharepoint destinés à être installés dans les réseaux d’entreprise, sont désormais appelé « on-premises ».

Ce trio offre à vos collaborateurs, tous les moyens de partager des documents, échanger des messages, communiquer… Mais parfois, vous vous sentez frustrés de ne pas bénéficier de la dernière version car votre entreprise a pris le parti de ne migrer qu’une version sur deux ou que votre chef de service vous dit que le coût de migration va être trop important et qu’il a besoin d’amortir le matériel avant d’évoluer.

Ce dossier est issu de notre publication Exchange Magazine (05/11). Pour consulter les schémas et illustrations associés, rendez-vous dans le club abonnés.


Afin d’offrir les dernières versions au plus tôt et réduire les coûts d’acquisition, de migration et de gestion, le monde informatique s’est lancé dans la course au « cloud », « nuage » si l’on veut rester francophone. Vous en entendez parler partout. Microsoft ne déroge pas à cette règle et va dans les prochaines semaines, mettre à disposition de tous, une version hébergée de ses produits collaboratifs. Cette solution s’appelle Office 365.

Pour revenir sur les coûts de migration, projet souvent coûteux pour les entreprises, quand vous êtes hébergés par Microsoft, la migration vers les versions suivantes est automatique et gratuite.

Il s’agit bien d’un service et non de produits tels que vous pouvez les acheter habituellement. Il ne faudrait donc pas, en théorie, parler de version d’Exchange par exemple. Mais étant donné que c’est la première offre de service global Microsoft basée sur la collaboration, tout le monde fait un raccourci en parlant des produits qui servent à construire cette offre. Nous pouvons donc dire qu’Office 365 est basé sur Exchange Server 2010, Lync Server 2010 et Sharepoint Server 2010.

Mais attention, n’en concluez pas trop rapidement que tout ce qui se trouve nativement dans ces trois produits « on-premises » est disponible dans Office 365. De même, ce n’est pas parce que Microsoft a l’habitude de mettre à jour ses produits tous les 3 ans environ, que l’offre Office 365 n’évoluera que dans 3 ans. Il est prévu que cette offre évolue beaucoup plus rapidement que les produits destinés à être installés en entreprise.

En ce qui concerne la messagerie, Office 365 offre 99 % des fonctionnalités du produit Exchange 2010. Le 1% manquant concerne par exemple, quelques commandes PowerShell liées à l’administration des serveurs. En effet, les serveurs ne sont plus gérés par les clients mais par Microsoft et comme c’est une offre mutualisée, il n’est pas question qu’un client se mette à modifier la configuration. Oui, c’est une offre mutualisée, mais chaque client est dans un environnement indépendant appelé « Tenant » ce qui lui permet de maîtriser certains paramètres de configuration qui lui sont propres, et bien entendu, de ne voir que les utilisateurs de sa société et de gérer son (ses) propre(s) domaine(s) SMTP.

Pour la partie Lync, les utilisateurs connectés à Office 365 peuvent échanger des messages instantanés, de la vidéo, partager le bureau, avoir des conversations audio PC à PC. Il est possible également d’organiser des conférences (anciennement appelée Live Meeting). Là où l’offre se différencie de la version Lync on-premises, c’est au niveau de la téléphonie. Les opérateurs téléphoniques sont très protecteurs de leur marché car très lucratif. Pour offrir les services de téléphonie entre le datacenter de Microsoft où est hébergé votre service Lync et le monde téléphonique extérieur, il faut que Microsoft négocie des partenariats avec les opérateurs téléphoniques traditionnels.

Ces négociations sont en cours et il devrait, dans quelques mois, être possible de joindre un correspondant partout dans le monde à partir de son client Lync Office 365. Par contre, dans l’offre Office 365, la seule fonction qui ne sera pas disponible en comparaison du produit Lync classique, est le remplacement complet du PABX, c’est-à-dire, les appels d’urgence, la redondance du réseau d’agence, la gestion de consommation de bande passante, la connexions des appareils analogiques ainsi que le centre d’appel.
 

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité du Télétravail Top 5 IT Expert

Sécurité du Télétravail Top 5 IT Expert

Avec le recours généralisé au télétravail, les entreprises ont ouvert davantage leur SI. En dépit des précautions prises, elles ont mécaniquement élargi leur surface d’exposition aux risques. Découvrez 5 axes à ne pas négliger dans ce Top 5 Sécurité du Télétravail.

Mobilité - Par Christophe Leroux - Publié le 21 février 2012