> Tech > L’offre grand public : un laboratoire de test

L’offre grand public : un laboratoire de test

Tech - Par iTPro - Publié le 04 octobre 2012
email

L’offre Online 365 doit impérativement présenter un certain nombre de fonctionnalités supérieures à celles d’une simple boîte aux lettres Hotmail.

L’offre grand public : un laboratoire de test

Même si ces différences se réduisent au premier abord,  elles n’en demeurent pas moins vitales pour la dissociation des offres.

Malgré cela, l’offre grand public agit, il est vrai, comme un vecteur novateur, qui pousse d’une part, les entreprises à « plus » ou moins se caler sur ce niveau de service (comment par exemple ne pas proposer un service de messagerie disponible 24h/24 alors que les services de messagerie grand public le sont ?), et d’autre part, créer des nouveaux besoins et fonctionnalités au sein des solutions professionnelles. C’est par exemple le cas de fonctions de fédération avec Lync et les messageries instantanées de type Windows Live, Yahoo et AOL. C’est également le cas des connecteurs pour Outlook permettant aux utilisateurs de bénéficier, depuis un point d’accès unique, de leur messagerie personnelle et celle de l’entreprise.  Ce qui, par ailleurs, n’est pas sans poser quelques soucis de confidentialité vis-à-vis des  informations professionnelles.

La mise en ligne de fonctionnalités grand public va donc agir sur deux plans qui sont :

•         La création de nouveaux usages dans la sphère publique  et leur  prise en compte à posteriori  par les solutions professionnelles.
o   Fédération avec les messageries publiques par exemple

•         Leur déclinaison plus ou moins fidèle de ces dernières dans le monde de l’entreprise.

L’offre publique peut donc à juste titre être considérée comme un laboratoire permettant de tester l’usage et l’adoption de nouvelles fonctionnalités. Cependant, leur prise en compte dans l’environnement professionnel est, de toutes les façons, aujourd’hui une réalité.

Un exemple flagrant est la venue récente des flux média (Audio/vidéo) permettant de facilement élaborer des réunions en ligne et qui nécessite en outre la prise en compte des environnements Windows Live. A lui seul, il illustre les liaisons possibles et souhaitées par de plus en plus d’entreprises entre le monde grand public et le monde professionnel.

Dans l’environnement de téléphonie mobile essentiellement orienté vers le consommateur final, la prise en compte de l’environnement professionnel n’a pas semblé être la priorité première des éditeurs. Pour s’en convaincre, il suffit de se pencher sur l’absence de fonctions natives de gestion centralisée de la flotte mobile, qui, il faut bien le reconnaître, constitue une extension du poste de travail conventionnel et pose d’importants  problèmes de sécurité.

L’objectif pour les éditeurs (tout du moins pour les challengers) est pour l’instant de réussir à s’imposer technologiquement en assurant la portabilité à minima des fonctionnalités de l’environnement messagerie grand public. Certes, la connexion vers l’environnement professionnel est présent mais reste très limité au regard des fonctionnalités possibles.

Depuis quelques temps certaines entreprises ont intégré l’offre grand public comme une extension possible de leurs systèmes d’informations. Elles en tirent désormais profit car ces offres constituent dans certains cas des possibilités d’interaction importantes avec le grand public.

Dans environ 80% des projets Lync déployés cette année, l’interconnexion avec l’environnement public de messagerie instantanée est demandée. Preuve, s’il en est, que l’ouverture maîtrisée vers l’extérieur fait partie d’une réelle volonté.

La réalité est donc un peu plus complexe que le simple principe de « consumérisation » qui revient à simplifier le fait de pousser une technologie dans la sphère publique pour mieux l’imposer dans le monde professionnel. Cette époque a vécu. Elle cède petit à petit  la place à des interactions possibles plus  imbriquées, et qui font qu’à ce jour, pour certaines d’entre elles, les entreprises ont ou devront intégrer ces solutions dans le développement de leurs stratégies informatiques dédiées à leurs relations clients.

D’un point de vue éditeur, la présence d’une solution grand public est un atout important car il forme  les usages, les réflexes et les habitudes. De ce fait, il  constituera un facteur non négligeable d’influence qui comptera le jour du choix de la solution technique. Coté utilisateurs, ils s’y retrouveront plus facilement, et si, cela finalement constituait  l’essentiel ?

Téléchargez gratuitement cette ressource

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

Sécurité Office 365 : 5 erreurs à ne pas commettre

A l’heure où les données des solutions Microsoft de Digital Workplace sont devenues indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise, êtes-vous certain de pouvoir compter sur votre plan de sécurité des données et de sauvegarde des identités Microsoft 365, Exchange et Teams ? Découvrez les 5 erreurs à ne pas commettre et les bonnes pratiques recommandées par les Experts DIB France.

Tech - Par iTPro - Publié le 04 octobre 2012

A lire aussi sur le site

Revue Smart DSI

La Revue du Décideur IT