> Tech > OLE DB et ADO : pour combler le fossé entre Windows et l’AS/400

OLE DB et ADO : pour combler le fossé entre Windows et l’AS/400

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Michael Otey
Accédez à  diverses bases de données grâce à  ces API de haut niveau L'accès à  la base de données AS/400 depuis Windows n'a jamais été simple. Bien qu'ODBC le permette depuis Windows 3.1, son utilisation côté application est fastidieuse. Il faut d'abord ajouter toutes les déclarations nécessaires aux fonctions ODBC dans l'application, puis appeler ces fonctions de manière appropriée pour les activer. Les bibliothèques objet comme DAO (Data Access Objects) de Microsoft rendent ODBC plus facile à  utiliser. Cependant, les appels ODBC générés par DAO ne sont pas optimisés pour la connectivité en réseau, et à  défaut d'une planification et d'une implémentation minutieuses, les applications fondées sur DAO et ODBC sont souvent peu performantes.

OLE DB et sa couche objet ADO (ActiveX Data Objects) sont les toutes dernières technologies de middleware qui traitent les problèmes inhérents aux anciennes méthodes d'accès aux données Windows-AS/400. ADO est une bibliothèque objet à  base de COM (Component Object Model) permettant d'employer OLE facilement à  partir d'applications Windows. Ensemble, OLE DB et ADO assurent une liaison performante et pratiquement directe entre les applications Windows et la base de données AS/400. Le provider OLE DB AS/400 IBMDA400 d'IBM, inclus dans Client Access, est spécialement conçu pour procurer aux programmes l'accès aux donnée de l'AS/400.

Outre l'accès à  la base de données, le provider AS/400 OLE DB supporte l'exécution de commandes OS/400, les appels de procédures cataloguées et l'accès aux files d'attente de données. Cet article donne un aperçu d'OLE DB et d'ADO et présente un bref exemple montrant comment utiliser ADO depuis une application VB (Visual Basic) pour accéder à  la base de données de l'AS/400. (Pour plus d'informations sur les aides à  la mise en oeuvre et à  l'utilisation du provider OLE DB pour AS/400, voir l'encadré " Référence de programmation ADO ")

Référence de programmation ADO Etonnamment, le provider OLE DB pour l'AS/400 n'est accompagné d'aucun manuel officiel IBM. Il existe cependant un Redbook utile intitulé A Fast Path to AS/400 Client/Server Using AS/400 OLE DB Support (SG24-5183). Bien que plus succinct qu'un guide de programmation normal, ce Redbook est la seule ressource pour l'utilisation du provider IBM OLE et contient des informations qu'on ne trouve nulle part ailleurs. On peut télécharger ce manuel à  l'adresse http://www.redbooks.ibm.com.

OLE DB et ADO : pour combler le fossé entre Windows et l’AS/400

Microsoft présente OLE DB comme le successeur d’ODBC. Compte tenu du succès remporté
par ce dernier, on peut craindre qu’OLE DB ne doive endosser un costume peut-être
trop grand pour lui.

En effet, non seulement ODBC offre le support base de données à  des milliers d’applications
base de données personnalisées, mais la plupart des applications bureautiques
standard, comme Microsoft Office, sont compatible avec l’API ODBC. Et il existe
des drivers ODBC pour les principaux systèmes de bases de données, AS/400 compris.
ODBC est basé sur SQL et, s’il fonctionne bien pour l’accès à  des bases de données
relationnelles, il n’était pas destiné à  travailler avec des sources de données
non relationnelles.

Comme son nom l’indique, OLE DB est bâti sur un socle OLE. Contrairement à  ODBC,
qui fournit une interface au niveau appel DLL (Dynamic Link Library), OLE DB a
une interface COM Microsoft lui permettant d’être appelé à  partir d’autres applications
conformes à  OLE. OLE DB est de fait plus simple à  utiliser qu’ODBC, parce qu’il
n’est pas nécessaire de créer manuellement vos propres déclarations de fonctions.
OLE DB fournit bien sûr l’accès aux données relationnelles, mais il peut aussi
traiter des données non relationnelles. OLE DB peut accéder à  toute donnée agencée
en lignes et colonnes, comme les feuilles de calcul Microsoft Excel, les fichiers
ISAM (Indexed Sequential Access method) comme dBase, et même des fichiers de commerce
électronique. Cette souplesse permet aux développeurs d’utiliser la même interface
OLE DB pour accéder à  de nombreuse sources de données différentes.

Téléchargez cette ressource

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

SD-WAN de confiance : guide de mise en œuvre

Ce livre blanc décrit les différents aspects indispensables pour la mise en place d’une approche SD-WAN sécurisée et de confiance. Ce document s’adresse aux consultants et responsables sécurité des systèmes d’information pour bien comprendre les enjeux du Trusted SD-WAN à l’heure de la transformation numérique des entreprises.

Tech - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010