> Data > Organisation des index dans SQL Server 2005

Organisation des index dans SQL Server 2005

Data - Par Kalen Delaney - Publié le 24 juin 2010
email

SQL Server 2005 introduit un nouveau modèle pour les commandes DDL (Data Definition Language). Vous allez créer tous les objets au moyen d’une commande CREATE, les supprimer à l’aide d’une commande DROP et les modifier avec ALTER.SQL Server 2005 n’utilisera pas de procédures stockées distinctes pour modifier un aspect d’un objet, comme sp_defaultdb dans SQL Server 2000 et 7.0, qui modifie la base de données par défaut d’un utilisateur, ou encore les commandes de création spéciales à finalité unique telles que sp_addtype. SQL Server 2000 a déjà fait un pas dans cette direction en améliorant la fonctionnalité de la commande ALTER DATABASE afin d’inclure toutes les modifications apportées aux propriétés de base de données et en décourageant le recours à la commande sp_dboption.

Organisation des index dans SQL Server 2005

Certaines actions qui nécessitent DBCC dans les versions antérieures seront désormais exécutées au moyen de commandes ALTER dans SQL Server 2005. Avant SQL Server 2000, DBCC était un acronyme de DataBase Consistency Checker et les options DBCC disponibles dans les premières versions du SGBDR, notamment DBCC CHECKDB et DBCC CHECKTABLE, réalisaient effectivement un ensemble de contrôles de cohérence. Mais DBCC a gagné en importance en même temps que SQL Server et les développeurs de Microsoft ont commencé à attribué d’autres tâches à cet outil déjà bien surchargé, de sorte qu’à la fin, le contrôle de cohérence de base de données est devenu la plus secondaire de ses attributions.

La documentation en ligne de SQL Server 2000 a fini par attribuer une nouvelle signification à DBCC : Database Console Command ou commande de console de base de données. (Consultez la documentation en ligne pour obtenir une liste complète des options DBCC.) Certaines des options DBCC dans SQL Server 2000 demandent des informations et certaines exécutent des modifications. Deux des commandes antérieures à la version 2005 s’occupent des index : DBCC SHOWCONTIG signale la fragmentation dans un index et DBCC INDEXDEFRAG réduit la fragmentation en modifiant les pages utilisées par un index. Dans SQL Server 2005, DBCC INDEXDEFRAG est remplacée par une option ALTER INDEX et DBCC SHOWCONTIG laisse la place à un nouvel objet de gestion dynamique intitulé
sys.dm_db_index_physical_stats().

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Data - Par Kalen Delaney - Publié le 24 juin 2010