> Tech > Outils de surveillance et d’état du Gestionnaire système Exchange

Outils de surveillance et d’état du Gestionnaire système Exchange

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Le Gestionnaire système Exchange inclut le noeud Analyse et état (Monitoring and Status) sous le noeud Outils [Tools]). Je peux, en toute sincérité, affirmer que la majorité des administrateurs Exchange que j’ai rencontrés n’ont jamais employé ces outils et c’est vraiment dommage. Même s’ils ne peuvent se substituer complètement à

un progiciel tel que MOM, ils proposent certaines fonctionnalités prédéfinies bien utiles. Commençons par le noeud Etat (Status), illustré à la figure 2.
Il fournit un état synthétique de tous les connecteurs et serveurs Exchange dans votre organisation. Les connecteurs sont affichés comme étant soit en cours d’exécution, soit arrêtés. Si vous voyez un connecteur arrêté, vous devez vérifier manuellement le serveur virtuel qui l’héberge et l’ordinateur à l’extrémité distante car le Gestionnaire système Exchange n’indique pas l’origine du problème. L’outil Winroute peut s’avérer utile dans ce cas car il permet d’afficher la table de routage d’état du lien, laquelle peut indiquer la source du problème.

Les autres éléments que le noeud Etat (Status) peut surveiller présenteront probablement un intérêt accru. Par défaut, chaque serveur possède un composant d’état nommé Services Microsoft Exchange par défaut (Default Microsoft Exchange Services). Ce composant utilise WMI (Windows Management Instrumentation) pour surveiller l’état de la banque d’informations, les piles de l’Agent de transfert des messages (MTA), le moteur de routage, la Surveillance du système (System Attendant), le serveur virtuel SMTP et les services Web IIS. Si l’un de ces services s’arrête, l’élément de surveillance passe à l’état critique, ce qui peut déclencher des notifications dans le Gestionnaire système Exchange.
Malheureusement, pour obtenir des mises à jour, il faut surveiller le noeud Etat (Status). Toutefois, ces services sont tous contrôlés via WMI, ce qui peut introduire une certaine latence de reporting. Par exemple, lorsque j’arrête le MTA sur un serveur et le redémarre au bout d’une ou de deux minutes, le Gestionnaire système Exchange sur un autre serveur peut ne pas intercepter l’arrêt. Par conséquent, si vous employez cet élément de surveillance, veillez à appuyer très régulièrement sur la touche F5 pour forcer la mise à jour du Gestionnaire système Exchange. Vous pouvez aussi créer vos propres analyses d’état, basées sur n’importe lequel des six types de ressources pris en charge par le Gestionnaire système Exchange.

Le type mémoire virtuelle disponible vous permet de définir un pourcentage seuil pour l’utilisation de la mémoire virtuelle. Si votre serveur dépasse le seuil et reste au-dessus de celui-ci pendant la période spécifiée, vous en serez informé par des mises à jour au niveau du noeud Etat (Status). Vous pouvez définir à la fois des limites d’avertissement et des limites critiques, ce qui vous permet d’être informé très tôt d’un manque de ressources.

Le type utilisation de la CPU vous permet de surveiller l’utilisation globale du processeur pour un serveur en adoptant le même mécanisme de seuil et de durée que pour le type mémoire virtuelle disponible. Il n’est pas possible d’analyser l’utilisation de processeurs individuels sur un système multiprocesseurs, uniquement l’utilisation agrégée.

Le type espace disque disponible permet de surveiller un lecteur individuel et de recevoir une alerte si l’espace disponible devient inférieur à la valeur spécifiée. Cette fonction est extrêmement utile pour les volumes de journaux des transactions car vous n’avez aucune envie d’épuiser l’espace disponible sur ces disques.

Les types croissance de la file d’attente SMTP et croissance de la file d’attente X.400 vous donnent un moyen de surveiller la croissance des files d’attente. Si l’une d’elles croît pendant la période spécifiée, vous en serez informé. Utilisez le type état des services Windows pour surveiller des services arbitraires. Si les services à surveiller sont liés à Exchange mais ne sont pas inclus dans l’objet Services Microsoft Exchange par défaut, ajoutez-les à cet objet. Sinon, créez votre propre objet.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Comment aborder la sauvegarde moderne ?

Au-delà de l’effet de « corvée », souvent soulignée par les administrateurs, la sauvegarde moderne est un nouveau concept qui a le potentiel de transformer toute direction des systèmes d’information, quelle que soit sa taille, et d’apporter des réponses fonctionnelles nouvelles pour rendre le service informatique plus efficace. Découvrez comment aborder la sauvegarde moderne

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010