> Tech > Outils disponibles

Outils disponibles

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Bien que l'on puisse développer des applications qui intègrent bon nombre de ces nouvelles technologies, en utilisant SEU et d'autres éditeurs à  base de texte, cette méthode n'est pas très efficace ou intuitive. Heureusement il existe beaucoup d'autres possibilités. Pour recenser les outils offerts par IBM et ses partenaires, visitez

Outils disponibles

le site
PartnerWorld for iSeries Developers
Tools Network à  http://www.as400.ibm.
com/developer/tools.

A partir de la V5R1 et disponible via
TPF pour la V4R5, IBM a repackagé sa
propre offre de développement d’applications
pour iSeries dans WDS
(WebSphere Development Studio).
Cette nouvelle offre est gratuite pour
les clients qui possèdent déjà  le V4
iSeries Application Development
Toolset et ont souscrit un iSeries
Software Subscription. L’un des principaux
avantages de WDS est qu’il donne
aux développeurs la possibilité de faire
des expériences avec de nombreux outils
de stations de travail IBM, sans aucune
dépense.

WDS contient des compilateurs,
des outils de type hôte tels que SEU et
SDA, et des éditions iSeries spéciales
d’outils de stations de travail comme
WebSphere Studio et VisualAge for Java
(VAJ). Le produit inclut également
quelques exclusivités iSeries.
CODE/400 est un éditeur de texte idéal
pour faciliter le passage de SEU à  des
outils plus graphiques. L’outil Web-facing
d’IBM convertit automatiquement
des applications 5250 en applications
de type Web utilisant des JSP et des
servlets.

Vous pouvez utiliser l’outil Web-facing
d’IBM pour créer des interfaces de
type navigateur pour des applications
5250 en y consacrant peu de temps.
Vous pouvez aussi apprendre beaucoup
sur Java en analysant la sortie
produite par l’outil. Mais, avant de foncer
les yeux fermés avec Web-facing, il
faut connaître certains pièges.

Web-facing d’IBM présente un
avantage important : il automatise le
processus de création d’une interface
de type navigateur et, en général, ne
demande aucune modification de l’application
RPG ou Cobol sous-jacente.
Mais cet outil ne s’attaque pas à  la
structure de l’application. Si vos utilisateurs
s’attendent à  une interface pilotée
par événements, ils seront déçus.
En outre, pour exécuter une application
créée avec l’outil Web-facing, votre
iSeries doit tourner sous OS/400 V4R5
ou ultérieure, WebSphere Application
Server 3.5.2 (en version Standard ou
Advanced) et IBM HTTP Server.

Enfin, si vous écrivez des applications
à  l’aide de Web-facing d’IBM,
l’OS/400 les traitera comme des applications
5250 en termes de charge de
travail interactive. Donc, s’il est vrai
que cet outil donnera une nouvelle apparence
à  une application, il n’en réduira
pas pour autant le coût de support
de ce logiciel sur la présente
génération de matériels. A l’inverse, si
vous réécrivez l’application vousmême
en utilisant des JSP et des servlets pour s’interfacer à  une application
RPG, l’OS/400 traitera l’application
comme un job batch et donc ne demandera
pas de capacité de performance
interactive. Compte tenu du
prix actuel qu’IBM applique aux fonctions
de performances interactives, ce
pourrait être un facteur important
dans le coût d’une solution créée avec
Web-facing.

Il faut aussi se préoccuper du fait
que les divers outils dans WebSphere
Development Toolkit for iSeries (la
portion station de travail du produit
global) sont dans un état de flux dès
lors qu’IBM tente d’éliminer les redondances
et de créer une personnalité
unique et homogène pour le workbench
de développement. Ainsi, WDS
et VAJ ont actuellement des rôles qui se
chevauchent et leurs interfaces utilisateur
sont différentes à  bien des égards.
IBM envisage d’ajouter des fonctions
VisualAge spécifiques (en particulier, le
Visual Composition Editor) à 
WebSphere Studio et d’éliminer graduellement
le produit VisualAge autonome.
(Pour plus d’informations sur
les intentions d’IBM dans ce domaine,
voir « WebSphere Studio Application
Developer coexistence with VisualAge
for Java » à  http://www7b.boulder.ibm.
com/wsdd/library/techarticles/0110_se
arle/searle.html.)

Au bout du compte, IBM espère intégrer
tous ces outils de développement
dans le framework Eclipse. Au fil
du temps, cette stratégie modifiera
quelque peu le mode de fonctionnement
de certains outils. Mais il se peut
que de nouvelles fonctions facilitant
l’utilisation de tout le spectre du toolset
de développement d’IBM compensent
de tels changements.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Guide de facturation électronique, voie royale pour le DAF et la digitalisation de la fonction finance

Ce livre blanc expose les problématiques auxquelles sont confrontés les DAF modernes et souligne les bénéfices de la facturation électronique pour la trésorerie. Il dévoile également le processus de déploiement de ce projet de transformation digitale que la réglementation rendra bientôt obligatoire.

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010