> Tech > Paramètres complexes (formats)

Paramètres complexes (formats)

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010
email

Souvent une API aura besoin d’un paramètre constitué d’une structure de données contenant beaucoup de champs différents. C’est surtout le cas des API qui renvoient une grande quantité d’attributs d’un job, d’un objet ou d’un fichier. Comme elles ont une masse d’informations à renvoyer, ces API créent des structures de

Paramètres complexes (formats)

données contenant tous les champs, qu’elles vous retournent.

Quand une API a besoin d’une structure de données, elle attribue généralement un nom de format qui identifie la disposition de la structure de données. Quand vous écrivez un programme qui utilise l’un de ces paramètres complexes, vous examinez l’API dans l’Information Center, vous trouvez les choix pour les différents noms de formats, puis codez une structure de données correspondant à l’un des formats. Quand vous appelez l’API, vous lui transmettez le nom du format, en lui indiquant quelle présentation de structure de données vous désirez. Ainsi, l’API nommée Retrieve Object Description (QUSROBJD) peut renvoyer des informations à propos d’un objet dans des formats différents. OBJD0100 est le format le plus élémentaire ; OBJD0200 est similaire, mais a plus de détails et s’exécute un peu plus lentement ; OBJD0300 a encore plus de détails et est encore plus lente ; enfin, OBJD0400 est celle qui a le plus de détails, et donc la plus lente de toutes.

Supposons que je veuille écrire un programme qui recherche un objet dans la liste de bibliothèques et que ledit programme affiche la bibliothèque dans laquelle il a trouvé l’objet, ainsi que la date et l’heure de création de celui-ci. Après avoir consulté la catégorie Object API dans l’Information Center, il m’apparaît que je peux utiliser l’API QUSROBJD à cet effet. Je regarde la page du manuel de l’API et constatee que la structure de données OBJD0100 contient toute l’information dont j’ai besoin.

La figure 9 montre le code RPG qui appelle l’API pour obtenir cette information. Il crée un prototype qui correspond à la Parameter Summary Area de QUSROBJD (en A). Je n’inclus par de figure pour la Parameter Summary Area de cette API, mais vous pouvez facilement la consulter dans l’Information Center maintenant que vous savez comment. J’ai aussi créé une structure de données (en B) qui correspond au format OBJD0100 de l’API QUSROBJD. La figure 10 montre la présentation de OBJD0100 à partir de l’Information Center. Comme on le voit, elle correspond à la structure de données de mon programme RPG.

Tout cela étant défini, j’appelle l’API, en lui demandant où se trouve l’objet CUSTFILE (figure 9 en C). L’API renvoie l’information à propos de l’objet CUSTFILE, que j’affiche sur l’écran (en D).

Téléchargez gratuitement cette ressource

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Endpoint Security : Etude IDC Enjeux & Perspectives

Quel est l'état de l'art des solutions de Endpoint Security et les perspectives associées à leur utilisation ? Comment garantir la sécurité des environnements sensibles en bloquant au plus tôt les cyber attaques sophistiquées, avant qu’elles n'impactent durablement vos environnements de travail ?

Tech - Par iTPro - Publié le 24 juin 2010