> Mobilité > Personnalisez vos modèles d’affichage Exchange

Personnalisez vos modèles d’affichage Exchange

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010
email

par Tony Redmond - Mis en ligne le 14/02/06- Publié en Janvier 2005

Exchange Server utilise des modèles de détails, appelés « modèles d’affichage », afin de mettre en forme et d’afficher les informations d’annuaire lorsque les utilisateurs consultent les données relatives aux objets dans la liste d’adresses globale (GAL, Global Address List). Microsoft a introduit pour la première fois les modèles dans Exchange Server 4.0. La version 2003 continue de gérer les modèles 16 bits et 32 bits (bien que la prise en charge des modèles 16 bits ne soit pas essentielle pour la majorité des sites) et l’API de messagerie MAPI n’a pas changé fondamentalement depuis la version 4.0 d’Exchange. Par conséquent, même les versions les plus anciennes du client Exchange peuvent exploiter les modèles, naturellement avec moins de fonctionnalités que dans la dernière version d’Outlook.Bien que du point de vue du concept et de la mise en oeuvre, les modèles soient relativement simples, ils sont mal maîtrisés, peut-être à cause du peu d’informations disponibles à leur sujet dans l’aide d’Exchange. C’est la raison pour laquelle les administrateurs ignorent souvent la valeur des personnalisations très simples des modèles, telles que la possibilité d’afficher le contenu d’un des 15 attributs Active Directory (AD) personnalisés réservés aux données spécifiques de l’organisation. Dès que vous aurez compris les mécanismes de base des modèles d’affichage dans les versions 2003 et 2000 d’Exchange Server, vous serez à même d’effectuer des personnalisations simples du type modification, ajout ou suppression de champs dans un modèle.

Personnalisez vos modèles d’affichage Exchange

Lorsque vous utilisez le Gestionnaire système Exchange (ESM, Exchange System Manager) pour explorer le contenu du conteneur Recipients (Destinataires), illustré à la figure 1, vous pouvez constater qu’Exchange gère deux types de modèles : les modèles de détails (d’affichage) et les modèles d’adresses. ESM affiche ces types de modèles avec d’autres objets qui vous sont peut-être plus familiers, tels que les listes d’adresses en mode hors connexion.

Les clients comme Outlook appellent les modèles d’affichage pour la visualisation des attributs d’annuaire relatifs aux utilisateurs, contacts, groupes de distribution et objets dossier public ; les modèles d’adresses servent aux utilisateurs à saisir des adresses de messagerie dans différents formats, tels que X.400, Internet (SMTP) ou Microsoft Mail. Les modèles d’adresses sont simples et requièrent généralement peu voire aucune personnalisation, à l’exception du modèle d’adresses X.400. En effet, celui-ci est le plus complexe car la création d’une adresse X.400 nécessite de renseigner plus de champs.

Exchange stocke les informations de modèle dans le conteneur Microsoft Exchange au niveau du contexte de nommage (NC) Configuration d’Active Directory. Comme les modèles sont des entités à l’échelle de l’organisation, les modifications apportées à l’un d’eux affectent l’ensemble des serveurs et des utilisateurs au sein de l’organisation Exchange, dès que la modification a été répliquée vers les contrôleurs de domaine de l’organisation en question. Par conséquent, vous devez avoir des autorisations d’administration au niveau de l’organisation avant de pouvoir modifier des modèles.

Téléchargez gratuitement cette ressource

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Le Guide d’Orchestration du Parcours client

Au-delà de la clarification des nouveaux concepts de gestion du parcours client, ce guide vous permettra de définir, créer et mettre œuvre une orchestration complète articulée autour des trois volets essentiels au succès de l’expérience client et de l’entreprise.

Mobilité - Par iTPro.fr - Publié le 24 juin 2010